“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les facteurs de Roquebrune reconduisent la grève pour une sixième journée ce mardi

Mis à jour le 12/08/2019 à 20:33 Publié le 12/08/2019 à 20:32
Les facteurs du centre courrier de Roquebrune sont en grève depuis mercredi dernier.

Les facteurs du centre courrier de Roquebrune sont en grève depuis mercredi dernier. SW

Les facteurs de Roquebrune reconduisent la grève pour une sixième journée ce mardi

Les facteurs du centre de distribution de Roquebrune restent solidaires et déterminés. Ils entameront leur 6e jour de mobilisation ce mardi.

La semaine dernière, dix agents – avec le soutien de la CGT FAPT06 – ont commencé une grève illimitée pour s’opposer à la future réorganisation du centre courrier de Roquebrune qui devrait être effective en octobre.

En cause, des tournées colis "trop chargées", la "perte de tournées de lettres" mais aussi la mise en place d’une coupure méridienne de 45 minutes, laquelle ferait terminer les facteurs plus tard dans l’après-midi (vers 15h au lieu de 14h initialement).

Concernant la surcharge des colis journaliers, La Poste la justifie par une augmentation importante du e-commerce. L’entreprise rappelle que la pause méridienne correspond à une "nécessité de santé".

Malgré plusieurs échanges, la direction et les facteurs grévistes ne parviennent pas à trouver un accord.

À la demande de la direction de La Poste, une rencontre sera organisée ce mardi matin avec les représentants des grévistes. Peut-être la fin d’un conflit qui dure depuis une semaine.

Concernant la distribution du courrier, l’entreprise précise avoir mis en place un dispositif qui garantit une continuité de service de distribution des plis et colis "avec le moins de perturbations possible".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct