Rubriques




Se connecter à

La première manifestation des anti-pass sanitaire autorisée ce samedi à Monaco

Après avoir manifesté plusieurs samedis à Nice, les anti-pass sanitaire de la Principauté ont souhaité passer à la vitesse supérieure : faire entendre leur voix à Monaco. Chez eux, à la maison.

T.P. Publié le 02/09/2021 à 10:20, mis à jour le 02/09/2021 à 10:23
Les anti-pass de Monaco ont défilé à Nice ces dernières semaines. DR

Ce lundi, les leaders du mouvement monégasque (*) ont adressé à Richard Marangoni, contrôleur général en charge de la direction de la Sûreté Publique, trois déclarations de manifestation : les 4 et 11 septembre à 14 heures, le 9 septembre à 15 h 30. Toutes au départ de la place des Moulins.


Restait à savoir si l’exécutif allait donner son feu vert, dans un contexte sanitaire où les rassemblements de plus de 10 personnes sont soumis à autorisation.


Sollicité ce mercredi, le gouvernement princier nous a précisé qu’il "autorisait la tenue de cette manifestation", celle du 4 septembre.

"Le gouvernement est attaché à la liberté de manifester ses opinions. Cela est garanti par la Constitution. Nous demandons que les organisateurs soient en mesure d’assurer les dispositions de sécurité, tant au niveau de l’ordre public que sanitaire. Comme, par exemple, le port du masque, obligatoire sur tout le territoire de la Principauté", explique une source gouvernementale.

 

L’exécutif rassurant


Les organisateurs ont annoncé la mise en place d’un service d’ordre, d’une équipe médicale et d’une charte de bonne conduite.


Pour éviter toute perturbation extérieure, il n’est pas exclu que la Sûreté publique renforce les contrôles aux frontières du pays.


Face à la crainte grandissante d’une extension de l’obligation vaccinale à d’autres professions que les personnels de santé, l’exécutif se montre rassurant : "Cela n’entre pas dans les intentions du gouvernement".

 

* Issu du groupe Facebook "Manifestation pacifique contre le pass sanitaire à Monaco" rassemblant 4 000 personnes.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.