“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Inspection du travail: le "ras-le-bol" de l'Union des syndicats de Monaco

Mis à jour le 26/04/2016 à 15:00 Publié le 26/04/2016 à 19:51
L'Union des syndicats de Monaco a manifesté ce mardi.

L'Union des syndicats de Monaco a manifesté ce mardi. Photo Cyril Dodergny.

Inspection du travail: le "ras-le-bol" de l'Union des syndicats de Monaco

Plus d’une centaine de responsables syndicaux ont manifesté, mardi, pour demander à l’administration de «reprendre le chemin d’une réelle protection des salariés à Monaco».

Ils étaient plus d’une centaine à manifester devant l'Inspection du travail de Monaco, mardi en début d’après-midi, pour exprimer un «ras le bol», comme dit Christophe Glasser, le secrétaire général de l’USM.

"En 2010, quand Stéphane Valeri est entré au gouvernement, on a évoqué l’inspection du travail. On nous a fait de belles promesses. On nous a dit: On va essayer de se rencontrer plus souvent, on va être plus vigilants... Au début, il y a eu une petite amélioration. Puis les problèmes se sont amplifiés".

Les "problèmes", c’est une motion, distribuée ce lundi à l’Inspection du travail, qui les raconte. Y sont évoqués le "laxisme de l’inspection du travail dans les demandes d’intervention", "les positions tendancieuses des contrôleurs et inspecteurs du travail au profit des employeurs", des "commissions présidées par l’inspecteur du travail qui accordent avec beaucoup trop de facilités le licenciement des salariés protégés"...

La motion réclame d’ailleurs que l’Inpection du travail "reprenne le chemin d’une réelle protection des salariés de Monaco", notamment.


Plus d'informations dans votre édition Monaco-Matin mercredi.


La suite du direct