“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Grève administrative" au CHPG: les négociations se poursuivent ce mercredi

Mis à jour le 14/05/2019 à 08:38 Publié le 14/05/2019 à 07:31
«Le gouvernement considère que les propositions qu’il a formulées sont déjà très favorables. Elles vont se traduire par une charge financière non négligeable pour le CHPG», note Didier Gamerdinger, conseiller de gouvernement-ministre des Affaires sociales et la Santé.

«Le gouvernement considère que les propositions qu’il a formulées sont déjà très favorables. Elles vont se traduire par une charge financière non négligeable pour le CHPG», note Didier Gamerdinger, conseiller de gouvernement-ministre des Affaires sociales et la Santé. Photo archive J.D.

"Grève administrative" au CHPG: les négociations se poursuivent ce mercredi

Tension au CHPG où la majorité des médecins refuse, depuis une semaine, de participer aux réunions, manifestant ainsi leur mécontentement sur les conditions salariales. Le conseiller de gouvernement-ministre des Affaires Sociales et Santé, Didier Gamerdinger regrette cette position alors que les discussions vont dans le bon sens. Prochaine réunion, ce mercredi après-midi.

Le conseiller de gouvernement-ministre n’a pas souhaité répondre à nos questions. Toutefois, il a tenu à nous communiquer la position du gouvernement ce lundi matin et entend poursuivre les négociations avec le syndicat des Praticiens hospitaliers.

>>LIRE AUSSI. Les médecins du CHPG en "grève administrative" pour dénoncer leurs conditions salariales 

Didier Gamerdinger explique que "les discussions sont en cours depuis plusieurs semaines entre le gouvernement, la direction de l’hôpital et le syndicat des Praticiens Hospitaliers du CHPG. Ces entretiens, conduits dans un état d’esprit constructif, ont permis de progresser vers des solutions communes."

Le conseiller de gouvernement-ministre évoque les trois points de tensions. D’abord, il souligne que "le gouvernement est prêt à revaloriser substantiellement le montant des gardes, avec une avancée significative immédiate puis une poursuite de la revalorisation par paliers successifs. Il a cependant, tout comme la direction, souhaité que ces avancées ultérieures se traduisent par une modernisation du tableau des gardes et astreintes. Cette modernisation est en effet estimée nécessaire depuis une dizaine d’années mais n’a pas été menée à bien jusqu’à présent."

Des actes privés à perte pour le CHPG

Sur la revalorisation des salaires, Didier Gamerdinger la conditionne à l’accord actuel des consultations et actes privés réalisés par près de la moitié des médecins du CHPG. "Le gouvernement est également prêt à répondre à une autre demande du syndicat des Praticiens Hospitaliers du CHPG d’indexation de leurs revenus sur l’érosion monétaire. Il demande cependant à revoir les modalités de calcul de la redevance sur l’activité libérale, dans la mesure où actuellement certains actes réalisés en privé le sont à perte pour le CHPG."

"Des solutions équilibrées"

Avec la grève votée mardi 7 mai, le bon fonctionnement de l’hôpital est, selon le ministre, entravé.

"Alors que les discussions progressent de façon efficace, grâce à l’implication de toutes les parties prenantes, l’assemblée générale du syndicat vient, semble-t-il, de décider que les médecins ne participeraient plus aux réunions administratives nécessaires à la bonne marche de l’établissement. Le gouvernement considère que les propositions qu’il a formulées sont déjà très favorables. Elles vont se traduire par une charge financière non négligeable pour le CHPG. Il serait juste que le corps médical de son côté soit à l’écoute des demandes légitimes de la direction et du gouvernement. Le gouvernement reste animé d’un état d’esprit positif mais décidé à ce que les solutions retenues soient équilibrées."

Et de conclure: "Le conseiller de gouvernement-ministre des Affaires Sociales et la Santé a programmé, mercredi 15 mai, à 17 heures 30, dans son bureau, une réunion en présence du président du conseil d’administration du CHPG, du président et du vice-président du syndicat des Praticiens Hospitaliers, du président et du vice-président de la Commission Médicale d’Établissement (CME), ainsi que du directeur du Centre Hospitalier Princesse-Grace."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct