“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pourquoi plusieurs centaines de vols Ryanair ont été annulés ce vendredi dans l'...

Le "plus gros mouvement de grève jamais connu" à Ryanair aura lieu le 28 septemb...

Les enseignants et élus réunis autour de Laurent Moro directeur de l'école de Breil. A droite, Laurent Moro, André Ipert, Jean-Pierre Vassalo et un parent d'élève.

Grève des enseignants : une pause avant le durcissement ?

Enseignants et parents l'ont mauvaise. Ils iront manifester demain avec les écoles de la Roya, de Villeneuve-Loubet ou encore de Saint-Laurent-du-Var, victimes elles aussi de la coupe post-rentrée.

Les Beausoleillois en grève contre la perte d'une classe

VIDÉOS. "On n'est pas du bétail!": parents et élèves manifestent contre la ferme...

Dix-septième jour de grève des chauffeurs de bus de Monaco

Mis à jour le 10/08/2018 à 07:58 Publié le 10/08/2018 à 08:00
L’USM a qualifié ce mouvement d’historique.

L’USM a qualifié ce mouvement d’historique. Photo Jean-François Ottonello

Dix-septième jour de grève des chauffeurs de bus de Monaco

Plus de deux semaines après le début du conflit social qui oppose les chauffeurs de bus de la Compagnie des autobus de Monaco à leur direction, la situation reste enlisée. Jeudi, 80 personnes ont manifesté sur la place Sainte-Dévote.

Au 17e jour de grève des chauffeurs de bus de la CAM, ce jeudi, 80 personnes, dont une trentaine de grévistes, se sont réunis pour manifester, une semaine après le dernier rassemblement.

Marie-Paule Lavogez, archiviste adjointe au syndicat des autobus de Monaco, a pris la parole pour dénoncer un traitement qui ne leur convient pas: "Nous avons fait beaucoup de concessions, mais en face: rien!"

Après une heure de manifestation sur la place Sainte-Dévote, les grévistes se sont rendus avec tambours et trompettes devant la CAM, au grand désarroi des salariés non grévistes, d’après une source interne.

Là, Redah Bouhlel, secrétaire général du syndicat du personnel de la CAM, a pris la parole pour dénoncer le départ du directeur, absent des bureaux: "Nous avons une direction qui dit qu’elle garde la porte ouverte, et à chaque fois qu’on vient, elle n’est pas là!"

Toujours d’après une source interne, Roland de Rechniewski avait quitté les bureaux un peu plus tôt pour une réunion prévue de longue date.


La suite du direct