“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Demain, les syndicats appellent à la grève

Mis à jour le 15/06/2016 à 05:03 Publié le 15/06/2016 à 05:03
Hier matin, des militants syndicaux de l'USM ont distribué des tracts aux entrées de Monaco, comme ici sur la Moyenne corniche, appelant automobilistes et pilotes de deux-roues à la grève.

Hier matin, des militants syndicaux de l'USM ont distribué des tracts aux entrées de Monaco, comme ici sur la Moyenne corniche, appelant automobilistes et pilotes de deux-roues à la grève. Arnault Cohen

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Demain, les syndicats appellent à la grève

Un millier de salariés sont attendus par l'USM, place Sainte-Dévote, demain à 14 h

Comme elle l'organisait, une fois par an jusqu'en 2012, l'Union des syndicats de Monaco (USM) est à l'initiative d'une grosse manifestation qui se déroulera demain. Trois cortèges de salariés partiront, à 13 h 30, de l'église Saint-Charles, du stade Louis-II et du CHPG et convergeront pour 14 heures place Sainte-Dévote. « Nous espérons un millier de personnes », expliquent Christophe Glasser et Oliver Cardot, respectivement secrétaire général et secrétaire général adjoint.

Depuis plusieurs jours, eux et l'équipe de l'USM mobilisent leurs forces pour distribuer des tracts en ville et faire connaître leurs revendications. Ils réclament une politique de salaires en relation avec un PIB qui a augmenté de près de 27 % entre 2010 et 2014, de meilleures conditions de travail, la fin du licenciement sans motif (article 6) et du travail précaire, une loi sur le harcèlement au travail, le maintien aux Caisses sociales monégasques pour les retraités…

« Monaco n'est pas un paradis salarial »

« 7 % des salariés font l'intégralité de leur carrière en Principauté. Et lorsque sonne l'heure de la retraite, s'ils vivent en France, ils basculent sur la Caisse primaire d'assurance-maladie (CPAM), nettement moins avantageuse que le régime monégasque. Ils ont cotisé durant leur vie active pour Monaco et quand l'âge fait qu'ils ont besoin d'une bonne couverture sociale, ils sont exclus du système. C'est totalement anormal. »

Les syndicats regrettent l'immobilisme social. « Le droit du travail n'évolue absolument pas. Il n'y a eu aucune avancée sociale depuis la loi sur les inaptitudes en 2007. »

Cela fait de nombreuses années que les principales revendications de l'USM restent lettre morte. « Mais ce n'est pas pour cela qu'il ne faut pas se mobiliser. Au contraire ! Aujourd'hui, les salariés sont épuisés, acculés mais réceptifs. Et ils se syndiquent. Monaco n'est pas un paradis social ! »

Après quatre ans sans mobilisation générale, il s'agira donc demain, pour les syndicats, de rassembler leurs forces et faire entendre leur voix.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.