“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Quand Paul Bocuse fêtait son 81e anniversaire à Monaco avec Alain Ducasse

Mis à jour le 20/01/2018 à 14:42 Publié le 20/01/2018 à 13:47
Rencontre entre Alain Ducasse et Paul Bocuse en 2007, à Monaco.

Rencontre entre Alain Ducasse et Paul Bocuse en 2007, à Monaco. Photo Eric Dulière

Quand Paul Bocuse fêtait son 81e anniversaire à Monaco avec Alain Ducasse

Paul Bocuse, élu cuisinier du siècle et pape de la gastronomie, est décédé à son domicile de Collonges-au-Mont-d'Or (Rhône), nous a confirmé notre critique gastronomique et ancien grand reporter à Nice-Matin Jacques Gantié ce samedi 20 janvier. Retour sur une interview croisée, réalisé avec Alain Ducasse en 2007.

Paul Bocuse, Alain Ducasse.

>> LIRE AUSSI. Paul Bocuse, le pape de la gastronomie française, est mort

Le premier fête ses 81 ans chez le second, à Monaco, à l'invitation de la SBM, en présence du gratin de la gastronomie mondiale.

Deux monstres sacrés multi-étoilés, deux marques internationales, deux grands voyageurs qui cherchent le moindre prétexte pour se retrouver partout dans le monde.

Bocuse, monument de la cuisine française qu'un triple pontage, en 2005, a simplement ébranlé, est une Pme planétaire à lui seul.

Ducasse, sûreté du goût et maîtrise des hommes, est le successeur, toujours en mouvement.

Entre eux, admiration et complicité. Bocuse "a toujours l'œil", s'amuse, entreprend, fourbit bons mots et aphorismes jusqu'à se parodier et prend toujours plaisir à table "quand c'est simple et bon".

On oubliait: ces maîtres de l'esquive sont orfèvres en langue de bois dès que rôde une question sur leur influence ou leurs affaires, mais goûter chaque instant, imaginer, créer les réunit.

A l'heure de l'anniversaire de "Monsieur Paul", interview de deux stars qui parlent, en chefs d'entreprise, gastronomie... et restauration rapide.

Pourquoi cet anniversaire à Monaco? Est-ce une passation de pouvoirs?
Alain Ducasse. "Paul est un géant et le fêter était le moindre des hommages. Sans la mobilisation de la Société des Bains de Mer et de son directeur Bernard Lambert, rien n'aurait été possible."
Paul Bocuse. "Merci! Et comme j'ai un cœur tout neuf, je suis là encore pour vingt ans. Il ne faut pas bloquer les jeunes!"

A quand remonte votre première rencontre?
A. D. "Fin 1980 à Juan-les-Pins. Retour d'Italie, Paul est venu goûter ma cuisine à...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct