Rubriques




Se connecter à

On connaît la boulangerie qui fait la meilleure baguette de pain dans les Alpes-Maritimes

Ma Première Boulangerie, située à La Turbie, a remporté le prix de la meilleure baguette du département.

Ludovic Mercier Publié le 04/05/2022 à 08:45, mis à jour le 04/05/2022 à 08:50
Pierre Briand fait la meilleure baguette des Alpes Maritimes en 2022 Franz Chavaroche

Il y a trois ans, Pierre Briand a repris une boulangerie équipée d’un four à bois, qui était fermée depuis plusieurs années. C’est là-haut, en plein cœur du village de La Turbie, qu’on peut trouver la meilleure baguette des Alpes-Maritimes 2022.

Organisé chaque année par la Fédération des maîtres boulangers et boulangers pâtissiers, ce concours a pour objet de distinguer la meilleure baguette mais pas n’importe laquelle : la baguette de tradition française. C’est la seule baguette dont les ingrédients sont encadrés strictement par la loi : de la farine, de l’eau, du sel, et de la levure et/ou du levain. Ici pas d’agents améliorants, c’est le talent des artisans qui entre en ligne de compte.

Façonnée à la main

Du talent, Pierre Briand n’en manque pas. Ce solide trentenaire au regard azur, passé par les compagnons du tour de France, a livré au concours une belle baguette, à la croûte généreuse, délicieusement croustillante, à la mie bien alvéolée et aux arômes délicats. Le résultat d’une fermentation lente d’une vingtaine d’heures. "On a mis du temps à réussir cette baguette. On a fait plusieurs essais de recettes."

Lorsqu’il s’installe dans cette première boulangerie, Pierre constate qu’il ne pourra pas mettre tout le matériel : "Le local était trop petit pour faire rentrer la machine qui façonne les baguettes. Alors on le fait à la main. Maintenant on a la place, mais je ne veux plus prendre la machine. Parce que c’est comme ça, à la main, qu’on a réussi à faire une bonne baguette. Partout où on enlève la main de l’homme, on enlève un supplément d’âme."

 

Croissants divins

Des suppléments d’âme, il y en a partout dans sa boutique. Dans les sourires et le dynamisme du jeune personnel, mais aussi dans tous ses autres produits. Signe indiscutable d’un travail de qualité : les croissants sont divins, véritablement faits maison : "On ne peut pas être compagnon et vendre des produits industriels surgelés. Ce n’est juste pas possible."
C’est la première fois qu’il gagne ce concours, et il a le triomphe modeste : "Je suis content pour l’entreprise, pas pour moi. Je n’ai pas besoin de flatter mon ego. Mais pour l’équipe c’est une belle récompense. Pour la commune aussi. Ça donne une belle visibilité."

Cette visibilité, il espère aussi qu’elle servira à toute la profession : "C’est très difficile aujourd’hui de trouver du personnel. Il y a peu de jeunes qui veulent intégrer le métier et qui sont motivés pour travailler."


Ma première boulangerie. 23, avenue de la Victoire, à La Turbie. Ouvert tous les jours de 6 h 30 à 20 h (19 h 30 le dimanche).

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.