Rubriques




Se connecter à

Giacomo, nouveau résident au Larvotto

Le groupe Big Mamma ouvre ce samedi son quatorzième établissement en Europe, sur la plage monégasque. Un restaurant aux accents de trattoria italienne dans un esprit Capri seventies.

CEDRIC VERANY Publié le 22/07/2022 à 18:26, mis à jour le 22/07/2022 à 18:37
L’établissement en rodage depuis quelques jours accueillera ses premiers clients ce samedi midi. (Photo Nawel Odin)

Quand vous entrez chez nous, le voyage commence » promet Mike Lucchese, le directeur des lieux. Coup de feu ce samedi pour l’ouverture au public sur la plage du Larvotto de Giacomo, le dernier bébé du groupe Big Mamma. Un beau bébé de 80 couverts, et une capacité doublée en terrasse, face à la mer. De quoi accueillir une clientèle attirée par l’aura de ce groupe de restauration dans la tendance. Et aux racines monégasques puisque Tigrane Seydoux, cofondateur du groupe est originaire de la Principauté et ouvre (enfin!) un établissement sur sa terre natale.

En une décennie, Big Mamma s’est d’abord établi en France (Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Lille). Puis a débordé en Europe: trois enseignes à Londres, deux à Madrid, un restaurant à Berlin, un autre à Munich. Monaco est le quatorzième de la famille. Et justement avec un écho familial. Giacomo, écho au prénom Jacques, le père de Tigrane Seydoux. Une évocation qui s’est glissée dans le décor de restaurant avec photos de famille vintage accrochées au mur.

"Des assiettes généreuses"

Tout autour, c’est un foisonnement décoratif évoquant Capri dans les années 70, porté par une couleur pêche sur les murs, un mobilier en rotin et de la vaisselle artisanale italienne peinte à la main. Ecrin chaleureux comme le personnel à l’accent italien, qui complète la plongée dans l’ambiance.

 

Dans l’assiette, le concept reste le même que celui des autres établissements: une cuisine de trattoria, à des prix abordables. Sur la carte pattes, salades et des pizzas qui débordent de l’assiette se côtoient avant de se laisser tenter par un tiramisu en dessert, servi directement au plat, comme chez la mamma.

"Nous proposons des plats généreux et nous avons aussi de très bons cocktails, pour une ambiance festive" promet Alessio Tallarico, directeur adjoint du restaurant qui en bon italien a un faible pour la pizza margherita et les pâtes al ragù. Le restaurant emploie 65 personnes et entend être ouvert 7 jours sur 7, toute l’année. Premier service ce midi.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.