“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Youri Djokaeff nommé ambassadeur de la finale de la coupe de la Ligue ce samedi

Mis à jour le 30/03/2017 à 08:39 Publié le 30/03/2017 à 08:37
Que ce soit à Monaco (196 matches, 66 buts entre 1992 et 1995) ou au PSG (47 matches, 20 buts en 1995-1996), Youri Djorkaeff aura laissé l’image d’un joueur attachant et décisif dans les deux clubs.

Que ce soit à Monaco (196 matches, 66 buts entre 1992 et 1995) ou au PSG (47 matches, 20 buts en 1995-1996), Youri Djorkaeff aura laissé l’image d’un joueur attachant et décisif dans les deux clubs. Photos AFP

Youri Djokaeff nommé ambassadeur de la finale de la coupe de la Ligue ce samedi

Natif de Lyon et ancien joueur de l’AS Monaco et du Paris-SG, Youri Djorkaeff sera l’ambassadeur de la finale de samedi. Un match forcément particulier pour le « Snake »

Nommé ambassadeur de la finale par la LFP (Ligue Football Professionnel), Youri Djorkaeff va forcément passer un bon moment au Parc OL.Lyonnais de naissance, révélé à l’ASMonaco et consacré au PSG, l’ancien international français (82 sélections, 28 buts), ne pouvait pas être mieux servi par la programmation, lui qui a pris sa première licence à l’UGADécines, club de la banlieue lyonnaise où s’est implantée l’enceinte de l’OL. C’est donc un ambassadeur ravi qui se confie avant le choc.

On imagine qu’il s’agit d’un match particulier pour vous ?
C’est un match sans pression (rires). Peu importe qui sera le vainqueur, il s’agira d’un de mes anciens clubs. Et puis c’est une finale qui se joue à Lyon, à Décines, là où il y a un gros bassin arménien, pour les Djorkaeff c’est important. C’est ma ville de naissance. C’est une grande fierté d’être l’ambassadeur de cette finale,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct