Rubriques




Se connecter à

Vif succès pour les soirées moules-frites de l'ASRCM

Deux soirées moules-frites ont été organisées durant l'été sur la place du Marché de Carnolès par l'ASRCM football.

Texte et photo : L. BOXITT Publié le 30/08/2018 à 05:15, mis à jour le 30/08/2018 à 05:15

Deux soirées moules-frites ont été organisées durant l'été sur la place du Marché de Carnolès par l'ASRCM football. Un concept convivial pour les gourmands qui pouvaient déguster leur plat favori en plein air avec une ambiance musicale. L'objectif pour les organisateurs était de récolter des fonds afin de financer les futurs tournois des équipes de jeunes du club de football local. « Au terme de ces deux soirées, nous avons réalisé 7 000 e de bénéfices », confiait Joseph Gagliardi, le président roquebrunois, qui n'entend pas la jouer personnel. « Je dois vraiment féliciter tous les bénévoles qui ont œuvré lors de ces deux animations. Il y a eu par ailleurs de nombreuses personnes extérieures au club qui ont été impliquées et c'est une belle satisfaction pour nous. On espère bien sûr pouvoir reconduire cette action l'été 2019. ».

 

Cerise sur le gâteau, outre le financement des tournois, l'ASRCM football grâce aux bénéfices a pu s'offrir un cadeau supplémentaire. « Nous avons acheté deux buts mobiles sécurisés pour les entraînements pour un coût de 3 200 e. C'est un équipement qui permet aux entraîneurs de travailler sur la largeur du terrain. »

Une opération rondement menée avec des bénéfices, « intégralement reversés en faveur des jeunes », clôt le président.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.