“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

VIDÉO. Les supporters de l'OGC Nice chauds bouillants en arrivant à Monaco

Mis à jour le 24/09/2019 à 20:25 Publié le 24/09/2019 à 19:56
Plusieurs centaines de supporters niçois ont débarqué à Monaco

Plusieurs centaines de supporters niçois ont débarqué à Monaco Photo Thibaut Parat

Monaco-matin, source d'infos de qualité

VIDÉO. Les supporters de l'OGC Nice chauds bouillants en arrivant à Monaco

Ce mardi soir, à l'occasion du derby Monaco-Nice, des centaines de supporters niçois ont débarqué en Principauté. Ils ont d'abord fait une halte à Cap-d'Ail pour crier leur amour pour les Aiglons, à grands renforts de chants, de fumigènes et de pétards.

Plusieurs centaines de supporters niçois étaient rassemblés dans l'amphithéâtre de la Mer, à Cap-d'Ail, ce mardi en début de soirée, deux heures avant le début du match opposant l'OGC Nice à l'AS Monaco.

Ils ne sont pas venus les mains vides mais avec force fumigènes, pétards, chants et drapeaux arborant les couleurs noir et rouge. L'ambiance reste bon enfant dans ce groupe de supporters, entourés par un important dispositif de gendarmerie.

Peu avant 20h, le cortège commençait à se déplacer vers le stade Louis-II, théâtre de ce derby très attendu.

Au total, près de 80 gendarmes français, deux compagnies de CRS et une centaine de fonctionnaires de la Sûreté publique  sont mobilisés pour assurer la sécurité de l'un des matchs les plus chauds de la saison pour la Principauté.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.