“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Vasilyev élu dirigeant européen de l'année

Mis à jour le 04/11/2017 à 05:28 Publié le 04/11/2017 à 05:28
Jeudi soir à Londres, le directeur général de l'AS Monaco, Vadim Vasilyev, a reçu son Prix des mains des dirigeants de NuCalm, société parrainant l'événement.

Jeudi soir à Londres, le directeur général de l'AS Monaco, Vadim Vasilyev, a reçu son Prix des mains des dirigeants de NuCalm, société parrainant l'événement. FC Business

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Vasilyev élu dirigeant européen de l'année

Le directeur général de l'AS Monaco a devancé les présidents du Bayern Munich et du Real Madrid lors d'une cérémonie dédiée au foot business à Londres. Le juste prix d'une ascension fulgurante

Quelle trajectoire pour Vadim Vasilyev. Nommé directeur général de l'AS Monaco il y a quatre ans par Dimitri Rybolovlev, le Russe n'avait alors jamais opéré dans le football.

Hormis un paternel qui lui avait transmis sa passion pour le CSKA Moscou, un suivi passionné de l'équipe nationale russe ou encore quelques matchs de Manchester United suivis, dans les loges cossues d'Old Trafford, aux côtés de Dimitri Rybolovlev, Vadim Vasilyev n'avait pas une culture foot affirmée.

À son arrivée à Monaco en 2013, il ne connaissait certainement de l'ASM que son maillot un temps floqué Fedcom, la société de fertilisants qui l'embauchait auparavant. Un bien maigre CV qui n'a pas empêché l'homme d'affaires de hisser le club de la Principauté de la Ligue 2 à la Ligue 1, puis de la L1 à la Ligue des Champions. Jusqu'à atteindre, en un temps record, les demi-finales face à la Juventus de Turin en 2017.

Un prix collectif

C'est justement ces exploits sportifs que le rédacteur en chef du magazine FC Business, Aaron Gourley, a mis en avant, jeudi soir à Londres, au moment de récompenser Vadim Vasilyev. « Les prouesses de l'AS Monaco au cours de la saison 2016-2017 sont tout simplement exceptionnelles et le prix remis à M. Vasilyev est le reflet de son leadership au cours de cette période. »

Chaque année, le magazine FC Business décerne des awards dédiés au foot business (marketing, fan engagement, innovation…). Celui de « NuCalm/FC Business European CEO of the year » (dirigeant européen de l'année) est donc désormais sur la cheminée de Vadim Vasilyev, élu par un large jury de professionnels britanniques.

Un prix accueilli avec sa modestie habituelle par l'intéressé. « C'est aussi la reconnaissance de tout le travail que nous menons au club depuis plusieurs années et qui a permis à l'AS Monaco de franchir de nombreuses étapes. Nous allons continuer dans cette voix et j'espère que le club connaîtra encore beaucoup de succès. »

Si l'ascension fulgurante de l'ASM est évidemment à mettre au crédit de ses joueurs, de leur chef d'orchestre, Leonardo Jardim, voire de ses supporters, il n'empêche que l'homme de l'ombre Vasilyev grimpe les marches de la notoriété quatre à quatre.

Proche de Rybolovlev depuis l'époque où il était le directeur des exportations d'Uralkali, première entreprise mondiale d'engrais potassiques dirigée par l'oligarque entre les années 90 et 2000, Vasilyev est un lieutenant de confiance et de caractère. Le foot français n'a pas tardé à le découvrir lorsqu'il a tapé du poing sur la table, en 2014, pour défendre les avantages fiscaux du club. Ou quand il fustigeait l'arbitrage face à Lyon en 2016. Une poigne reconnue par ses pairs en novembre 2016, date de son élection au conseil d'administration de la Ligue de Football Professionnel.

« Un choix évident »

L'homme s'est même mué en porte-parole du football hexagonal, l'an dernier, en devenant le représentant des clubs français devant les instances européennes dans le combat contre la réforme de la Ligue des Champions.

Depuis qu'il a succédé à Miguel Angel Gil Marin (Atletico Madrid) au palmarès des FC Business Awards, jeudi soir, Vasilyev pèse encore un peu plus sur l'échiquier des décideurs européens.

Pour preuve, la liste - prestigieuse - des dirigeants qu'il a devancés lors de cette élection : Karl-Heinz Rummenigge (Bayern Munich), Edwin van der Sar (Ajax Amsterdam), Umberto Gandini (AS Rome) et Florentino Perez (Real Madrid). « Le "NuCalm/FCbusiness European CEO of the Year" est un des Prix les plus disputés dans le monde du football et M. Vasilyev a été un choix évident », avance ainsi le journaliste Aaron Gourley.

Un prix qui fait aussi écho à celui décerné à l'ASM par L'European Club Association, en septembre dernier, et saluant « La meilleure progression sportive sur la saison 2016-2017 ». Monaco ayant grimpé de la 58e à la 29e place européenne. Trophée remis, pour l'anecdote, par un certain Karl-Heinz Rummenigge.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.