“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une valse à trois temps

Mis à jour le 19/04/2016 à 05:06 Publié le 19/04/2016 à 05:06

Une valse à trois temps

Sur le front de l'attaque, Leonardo Jardim n'a finalement pas installé de hiérarchie malgré l'arrivée de Vagner Love cet hiver. Pourtant, avec Lacina Traoré, Monaco ne perd jamais !

La phrase prêtait à sourire dimanche soir, en conférence de presse après la victoire 2-1 contre l'OM.

Vagner Love (4 buts)

 

8 titularisations (3V - 3N - 2D)

« Vagner Love est plus technique, Lacina Traoré plus physique et rapide, Carrillo, fort de la tête. Si on mélangeait les trois, on ferait un super-joueur, mais ce n'est pas possible (rires). » Sous ce trait d'humour, Leonardo Jardim masque une réalité implacable. Le coach portugais sait qu'il ne peut pas compter cette saison sur un grand goleador. Depuis la remontée du club en L1, jamais Monaco n'a semblé aussi dépourvu dans ce secteur. Falcao, Rivière, James, Berbatov, Martial... personne n'a repris le flambeau. Le meilleur réalisateur en L1 se nomme Bernardo Silva avec 6 buts au compteur. « Normalement, les équipes peuvent s'appuyer sur un buteur qui fait la différence et marque beaucoup. Ce n'est pas le cas à Monaco. Nous avons trois profils différents d'un niveau assez proche », a encore rappelé l'entraîneur de Monaco. Cet hiver, le club de la Principauté...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct