Une antenne de supporters de l’AS Monaco créée à New York

Les soutiens du club à la Diagonale se manifestent partout dans le monde et s’investissent. C’est le cas de Damien Malatino, fondateur de l’AS Monaco Fans New York City. Rencontre.

Article réservé aux abonnés
Yann Douyère Publié le 08/10/2022 à 12:30, mis à jour le 10/10/2022 à 14:18
Damien Malatino, au centre, dans son antre et, depuis septembre, son QG. Photo D. Malatino

New York, terre de sports. La Mère patrie des Knicks; scène privilégiée d’une lutte fratricide bien connue des fans de football américain entre Jets et Giants, mais aussi le théâtre de la domination des Yankees, célèbre franchise de baseball, à la fin des années 1990.

Et au milieu de tous ces monuments, d’allure plus modeste, un bar, irlandais: The Football Factory at Legends, situé à quelques encablures de l’Empire State Building, en plein cœur de Manhattan. C’est ici qu’est née, le 2 septembre dernier, l’antenne du Club des supporters de l’AS Monaco à New York- la seizième officielle.

Un bar, un musée, un QG

Damien Malatino a 26 ans, "expatrié depuis maintenant quatre années après avoir quitté ma Principauté natale".

Project manager pour une entreprise française dans "La Grosse Pomme", il est le fondateur de cette antenne. "Je suis fan depuis que je suis né. Mon père m’a transmis cette passion. J’ai été abonné deux ans au Louis-II après notre remontée dans l’élite, mais j’ai également assisté à des rencontres bien plus jeunes en Ligue 1, Ligue 2 et en coupes d’Europe. Mon meilleur souvenir? L’épopée de Ligue des champions en 2003-2004."

Désormais éloigné de son stade fétiche- près de 6 500 km à vol d’oiseau- il a décidé de faire venir à lui les supporters et partager sa passion.

 

"J’ai toujours voulu trouver un endroit ici où regarder les matchs de l’AS Monaco, notamment après la levée des restrictions imposées par la crise sanitaire. Quand la ville s’est remise à vivre, j’ai pris mes habitudes au Football Factory. Des groupes de supporters du monde entier s’y retrouvaient pour encourager leurs équipes. C’est un bar qui réunit les passionnés de football et un véritable musée dédié à ce sport."

Maillots signés d’anciennes gloires, écharpes aux couleurs de sélections italiennes, anglaises ou brésiliennes, "et même un short de l’OGC Nice, ce qui m’a un peu contrarié, plaisante Damien, à demi-mot. C’est là que j’ai décidé de contacter le Club des supporters pour entamer les démarches de création d’une antenne ici, à New York. Encore fallait-il trouver un lieu."

"Faire grandir la communauté"

Tout s’est fait très naturellement. "J’ai discuté avec Jack, le gérant du bar, évoque Damien. J’avais une écharpe de l’AS Monaco et il m’a proposé de l’accrocher au-dessus du comptoir. C’était l’endroit parfait pour commencer cette aventure: un lieu facile à repérer, qui abrite déjà d’autres clubs de supporters. Des matchs de tous les championnats diffusés sur différents écrans. Une ambiance extraordinaire : ça crie, ça chante de 9 h du matin parfois jusqu’à tard le soir."

L’écharpe de l’AS Monaco rejoint la collection du "musée" du Factory. Photo D. Malatino.

Si l’acte de naissance de l’antenne a été paraphé il y a peu, Damien ne cache pas ses ambitions, et les projets commencent à se matérialiser.

"L’objectif principal est de faire grandir la communauté au sein de l’antenne évidemment. Que ce soit des gens de New York ou de passage. Pour cela, les réseaux sociaux sont un outil précieux pour partager nos événements ou relayer les actualités du club. L’intérêt réside surtout dans le fait de se rassembler pour vivre de bons moments. New York est immense, il y a une richesse culturelle énorme, un lieu cosmopolite où tous les pays du monde se côtoient. Et je sais qu’il y a de la place pour faire connaître l’AS Monaco."

 

"Monaco en tant que pays est très connu ici"

Autre lien qui pourrait favoriser ces rencontres, la Principauté. "Monaco en tant que pays est très connu ici, notamment par Grace Kelly, la Formule 1 avec le GP et Charles Leclerc, entre autres, confie Damien. Autant de traits d’union qui peuvent faciliter la discussion et l’intérêt. Le but n’est pas de convertir les gens à l’AS Monaco. Mais au moins les locaux sauront qu’il y aura toujours un lieu où se réunir, la communauté française pourra également se rencontrer, et les supporters de passage assister à un match de l’ASM dans un cadre fantastique."

Créer une communauté locale, organisation de tombolas avec le Club des supporters, rencontre avec d’autres antennes... la liste des projets commence à prendre de l’ampleur. "En février prochain, pour la rencontre face au Paris-Saint-Germain, l’antenne des supporters parisiens et la nôtre se retrouveront au Factory, ajoute Damien. C’est l’avantage ici, l’approche est différente. Il n’y a pas d’animosité, la concurrence est plus saine. Il y a un vrai respect entre les supporters."

Alors, si vous êtes de passage au 6 West 33rd Street, vous y trouverez sans doute de quoi attirer votre curiosité et, avec un peu de chance, le rouge et le blanc seront de mises ce jour-là.

"Il n’y a pas longtemps, je regardais Monaco-Troyes, il n’y avait pas grand monde dans le bar. Un type derrière moi était plongé dans un match du championnat brésilien et naturellement on s’est mis à discuter. Il a eu quelques mots sympas pour l’ASM malgré la défaite. Il s’est avéré que c’était un ancien joueur pro qui évoluait dans l’une des équipes du match qu’il regardait un peu plus tôt. C’était génial. Le football a ce pouvoir de rassembler les gens du monde entier. C’est l’esprit que je veux insuffler à notre antenne."

Petit à petit, dans la fourmilière new yorkaise, le maillot à la Diagonale passera de moins en moins inaperçu.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.