“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Un masque de protection AS Monaco en vente dès ce lundi

Mis à jour le 12/06/2020 à 08:51 Publié le 12/06/2020 à 08:50
Illustration

Illustration Photo DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un masque de protection AS Monaco en vente dès ce lundi

Dès lundi prochain, un nouveau produit AS Monaco sera disponible à l’achat dans la boutique du club et sur son site internet. Un masque barrière double épaisseur (lavable 15 fois) aux couleurs rouge et blanche, frappé de la mythique diagonale et floqué « StrongTogether ». Son prix : 7 euros, dont 2 euros reversés sur chaque vente à la Croix-Rouge Monaco.

Une création voulue par l’AS Monaco "pour couvrir un besoin sanitaire qui devrait perdurer pendant un certain temps", et réalisée sous marque blanche par l’entremise de son équipementier Kappa.

Développés par le département "Unbranded" de la marque italienne, ces masques sont conçus dans des ateliers français et répondent aux normes sanitaires AFNOR UNS 1&2. Et d’après quelques indiscrétions, ils rencontrent déjà un franc succès en pré-commande. Quelques milliers d’exemplaires seraient ainsi en cours d’emballage pour une livraison ce lundi.

"Le but n’est pas de s’enrichir"

Pourquoi ces masques n’ont pas atterri plus tôt en rayons?

"Nous avons lancé une réflexion pendant le confinement, mais on ne voulait pas faire n’importe quoi. L’atmosphère de crise n’était pas simple et il fallait s’assurer de la qualité du produit tout en étant cohérent avec la demande potentielle", résume François Fourreau, sponsorship manager chez Kappa Europe.

Alors que la réflexion mûrissait, des projets de masques aux couleurs de l’ASM fleurissaient sur les réseaux sous la patte "de designers en herbe". Preuve d’un intérêt mais la patience restait de mise. "L’un des premiers clubs à avoir proposé des masques, c’était le Bayern Munich. Ils ont commencé à annoncer des chiffres de 100.000 pré-commandes, ça donnait le tournis!"

D’autant qu’à l’époque, les normes et homologations étaient parfois encore floues, voire farfelues.

L’ASM et Kappa, eux, ont opéré soigneusement avec la volonté "de ne pas faire d’argent sur ce produit". "La partie charity, les deux euros reversés à la Croix-Rouge, est très importante. Le but n’est pas de s’enrichir", insiste François Fourreau.

Les chaînes n’ont d’ailleurs pas tourné rageusement en usine et les réassorts se feront au fil de l’eau. Et de la mode peut-être…

"Le premier axe de développement était d’avoir une utilité sanitaire sans faire de marge. Mais peut-être que l’objet va devenir collector pour les fans de Monaco", envisage François Fourreau.

Après tout, Monaco est une marque internationale et le club a par exemple déjà fait les yeux doux à l’Asie, où le masque est adopté de longue date. "On verra si le masque devient un objet de mode comme le bonnet ou l’écharpe…"

En attendant, ce masque utile est disponible en tailles adulte et enfant.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.