“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un maire demande aux Bleus de refuser la Légion d'honneur après leur victoire en Coupe du monde

Mis à jour le 20/08/2018 à 09:12 Publié le 20/08/2018 à 09:10
L'Elysée a promis de décorer les Bleus de la Légion d'honneur.

L'Elysée a promis de décorer les Bleus de la Légion d'honneur. Photo AFP

Un maire demande aux Bleus de refuser la Légion d'honneur après leur victoire en Coupe du monde

Alors que l'Elysée avait annoncé que les joueurs de l'équipe de France seraient décorés, un maire demande à Mbappé, Pavard et Hernandez de refuser cette distinction.

Jean-Paul Prétot aime le foot, là n'est pas la question.

Mais le maire de la petite commune de Loulans-Verchamps (Haute-Saône) aime par-dessus tout les valeurs de la République.

Moins d'un mois après la victoire de l'équipe de France en finale de la Coupe du monde, il a adressé le 10 août une lettre à la Fédération française de football, comme le relate l'Est républicain.

Un courrier qu'il demande au président Noël Le Graët de transmettre aux trois plus jeunes champions du monde de l’équipe de France: Kylian Mbappé, Benjamin Pavard et Lucas Hernandez.

Parce que, bien que fervent supporter des Bleus, Monsieur le maire n'a pas apprécié que l'Elysée annonce son intention de les décorer de la Légion d'honneur. D'autant que cette cérémonie pourrait avoir lieu peu avant le centenaire de l'armistice de 1918.

Dans sa lettre, Jean-Paul Prétot leur propose de "refuser de recevoir la Légion d’honneur", mais aussi de la "dédicacer à tous les héros anonymes qui ont combattu pour notre pays".

"hommage à d'autres jeunes"

"Ce renoncement serait fait en hommage à d’autres jeunes, ceux qui sont morts il y a un siècle sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale, explique encore le maire. Il y aurait un côté indécent à arborer cette médaille quand ces jeunes soldats morts pour la liberté n’ont rien eu. Ce serait surtout l’occasion d’un vrai débat au moment où l’on fête le centenaire de la Première Guerre mondiale."

Reste à savoir si son message sera entendu.

à partir de 1 €


La suite du direct