“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un laboratoire à ciel ouvert pour l'AS Monaco à Leverkusen

Mis à jour le 07/12/2016 à 05:13 Publié le 07/12/2016 à 19:15

Un laboratoire à ciel ouvert pour l'AS Monaco à Leverkusen

Dans une rencontre sans enjeu sportif - Monaco est déjà qualifié et sûr de terminer premier - Leonardo Jardim va donner du temps de jeu à ses remplaçants habituels et aux jeunes.

Si un jour vous décidez d'emmener votre moitié à Leverkusen, c'est que votre couple bat de l'aile ou alors que vous avez perdu un pari. A moins qu'elle aime sacrément le football, car la BayArena a de la gueule mais c'est la seule chose qui mérite le détour à 20 kilomètres à la ronde.

ça et les marchands ambulants de Wurst qui grouillent autour de l'enceinte. La BayArena est un stade ultra moderne dans lequel Monaco va terminer sa phase de poules de Ligue des Champions. En pantoufles et sans pression. Déjà qualifiée et assurée de terminer première de son groupe, l'équipe de la Principauté est venue en petite tenue dans l'Ouest de l'Allemagne.

Subasic, Falcao, Bernardo Silva, Fabinho, Glik et Sidibé sont restés à la maison. « Ce n'est pas un match amical, ça reste un match de Ligue des Champions, argumente Jardim. C'est la récompense des cinq premiers matches des deux équipes puisqu'on a tous gagné le droit de jouer un match sans enjeu. » Du coup, Leonardo Jardim est venu se dégourdir les jambes avec le fleuron du centre de formation monégasque illustré par les possibles titularisations de N'Doram, Diallo, Mbappé ou encore Touré. Une jeunesse encadrée par la vieille garde du Rocher : De Sanctis, Raggi, Dirar et Joao Moutinho devenu un baby-sitter de luxe lors des matches qui ne comptent plus vraiment.

Même en faisant très largement tourner, l'équipe aura de la gueule. Signe que l'ASM a un effectif riche. En qualité et en quantité.

D'un point de vue comptable, le match du Bayer ne changera rien au classement final du groupe E. Mais l'intérêt est ailleurs.

Déjà, il est financier puisqu'une victoire rapporte 1,5 million d'euros, ce qui n'est pas négligeable. Ensuite, il permet de donner du temps de jeu aux remplaçants ainsi qu'aux convalescents.

Ce soir, à l'exception de Jemerson, tous les titulaires habituels seront au repos. Un turnover qui va permettre à Nabil Dirar d'enfiler les minutes, lui qui s'était blessé début septembre à Tottenham : « Il me manque du rythme donc c'est parfait, c'est l'opportunité de monter au coach que l'on peut aider l'équipe. On ne joue rien mais nous ne sommes pas venus en tant que touristes. ça reste un match de Ligue des Champions. »

C'est donc un véritable laboratoire ambulant que s'apprête à mettre en place Jardim.

Un match nécessaire pour que certains retrouvent le rythme et important pour que les jeunes s'envoient sur un match de C1 avec ce que cela comprend en intensité, rigueur, rythme.

D'autant qu'en face, les Allemands ont une revanche à prendre sur l'ASM. « C'est une équipe que l'on commence à bien connaître, on a rarement bien joué face à eux mais on a toujours été efficace. Dans la tête, c'est peut-être un petit avantage », conclut Dirar qui, en 2014, s'était montré décisif sur le seul but du match inscrit par Ocampos. En attendant, il nous reste quelques heures pour trouver comment faire passer la voix GPS de notre voiture de location en français, car notre allemand est un peu rouillé depuis l'oral du bac (on avait eu 12, mine de rien, Ndlr). Parce que oui, à Leverkusen, sans une voix féminine pour nous guider, on a du mal à se repérer entre les cheminées des usines pharmaceutiques. Alors on a appris une phrase bateau pour se sortir d'un éventuel traquenard : « Entschuldigen Sie, wo das Stadion befindet ? Kennen Sie das beste Restaurant in der Stadt ? Wir lieben die Wurst (1) »

(1). Excusez-moi, où se trouve le stade ? Connaissez-vous un bon restaurant ? Nous aimons beaucoup les saucisses en VF.


La suite du direct