“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un accord trouvé entre l'AS Monaco et ses joueurs sur la baisse des salaires

Mis à jour le 16/05/2020 à 14:23 Publié le 16/05/2020 à 11:43
Un accord trouvé entre l'AS Monaco et ses joueurs pour une baisse de salaires.

Un accord trouvé entre l'AS Monaco et ses joueurs pour une baisse de salaires. Photo Cyril Dodergny

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Un accord trouvé entre l'AS Monaco et ses joueurs sur la baisse des salaires

Après plusieurs semaines de négociations, l’AS Monaco voit enfin la lumière au bout du tunnel puisque le groupe professionnel a accepté la baisse temporaire des salaires proposée par le club concernant le mois d’avril.

Au chômage partiel depuis l’arrêt du championnat, mi-mars, Monaco souhaitait aller encore plus loin et avait demandé à l’ensemble de son groupe professionnel d’accepter une nouvelle baisse, temporaire, plus significative des salaires en attendant une reprise d’activité.

Deuxième masse salariale de Ligue 1 derrière le PSG, l’ASM se trouvait dans une situation financière délicate en l’absence de rentrées d’argent (droits TV, billetterie, marketing) et souhaitait réduire, temporairement, son train de vie.

Deuxième club de Ligue 1 après Rennes à le faire

En début de crise sanitaire l’UNFP (Union Nationale des Footballeurs Professionnels) avait validé un accord de principe, en collaboration avec la LFP, applicable à tous les clubs en fonction de la grille des salaires.

Concrètement, les plus gros émoluments étaient forcément plus impactés que les petits (jusqu’à 50% de baisse pour les salaires supérieurs à 100.000 euros mensuels, par exemple).

L’accord, pour être applicable, devait recevoir l’aval de chaque joueur de manière individuelle. Après de longues tractations, les joueurs monégasques et la direction sont enfin arrivés à une position commune.

Cet accord, qui porte uniquement sur le mois d’avril, doit permettre un décalage temporaire d’une partie des émoluments que les joueurs récupéreront plus tard. Les joueurs en fin de contrats, par exemple, récupéreront le décalage de salaire au 30 juin quand les autres membres de l’effectif seront plutôt concernés au mois d’août.

Jusqu’ici, le groupe monégasque n’avait jamais souhaité faire ce geste symbolique estimant que le train de vie du club - très élevé - était notamment le résultat d’une politique des transferts mal négociée par la direction et non par les joueurs eux-mêmes.

Après plusieurs semaines de négociations entre la direction et les représentants des joueurs, un accord a enfin été trouvé pour le mois d’avril. Monaco deviendrait alors le deuxième club de Ligue 1, après Rennes, à accepter une baisse globale des salaires du groupe professionnel. Un geste fort et symbolique sur un sujet forcément sensible dans tous les clubs de Ligue 1.

Étant donné le flou entourant la reprise des entraînements, un accord devra également être trouvé sur le mois de mai, toujours en accord avec l’UNFP.

Mais une étape importante a été franchie au sein de l’ASM puisque le groupe est dorénavant réceptif à la démarche.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.