“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Tout ce qu'il faut savoir avant St Pryvé St Hilaire-AS Monaco ce lundi soir en Coupe de France

Mis à jour le 20/01/2020 à 11:53 Publié le 20/01/2020 à 11:05
Robert Moreno va donner du temps de jeu à ceux qui le méritent.

Robert Moreno va donner du temps de jeu à ceux qui le méritent. Photo S. Botella

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Tout ce qu'il faut savoir avant St Pryvé St Hilaire-AS Monaco ce lundi soir en Coupe de France

Après avoir toujours aligné la même équipe depuis son arrivée sur le Rocher, l’entraîneur espagnol Robert Moreno va donner une chance aux autres joueurs de s’exprimer pour le 16es de final de Coupe de France à 20h55, à Orléans. En cas de victoire ce lundi soir, les Monégasques affronteront l'AS Saint-Etienne.

Le match

Après s’être frotté à deux reprises à ce qui se fait de mieux en France, voire en Europe, en affrontant coup sur coup le PSG, Robert Moreno va défier St-Privé St-Hilaire (10e de N2) en Coupe de France, ce soir à Orléans. 7 300 spectateurs sont attendus au Stade de La Source.

Un grand écart qui permettra à l’Espagnol de faire tourner son effectif.

Jusqu’ici, l’ancien adjoint de Luis Enrique avait opté pour la continuité. Par sécurité. Par erreur aussi peut-être puisqu’il a reconnu en conférence de presse que si c’était à refaire, il n’aurait pas aligné une troisième fois le même 11 contre Paris (défaite 1-4). « Après le match, oui, je le reconnais. Mais c’est facile de le dire après... Ceux qui ont joué ont donné le meilleur », relativisait-il avant de poursuivre : « Je me trompe chaque jour. Mais le plus important, c’est d’apprendre de ses erreurs. Analyser et parler avec le staff de ce que l’on doit améliorer ».

Avec tout le respect qu’il faut avoir pour St-Pryvé St-Hilaire qui a sorti Toulouse et indirectement Kombouaré au tour précédent (1-0), Monaco doit remporter cette bataille. Reste à savoir comment, et avec qui.

« Si nous les respectons, nous pouvons gagner. Sinon, on peut perdre, prévenait Moreno. C’est une question de respect. Il faut respecter tout le monde. Nous devons mettre l’intensité nécessaire pour gagner. Ils ont un bon entraîneur qui connaît le niveau de ses joueurs. Leur système de jeu est clair, et on sent qu’il y a du travail derrière. »

En Coupe, tout peut arriver et le Catalan n’a pas hésité à citer la victoire de Pau sur Bordeaux.

Mais si l’ASM joue comme elle le fait depuis le début de l’année, ça doit passer.

Reste à savoir si les remplaçants d’hier vont assumer le rôle de titulaire aujourd’hui. C’est ce qu’attend Robert Moreno, qui aime sentir son groupe concerné. « Nous voulons aller au prochain tour et je ne suis là que depuis quelques semaines. Les joueurs doivent donc me montrer qu’ils peuvent jouer chaque semaine », insistait l’entraîneur espagnol qui pourrait voir certains joueurs partir au mercato (lire encadré).

Petit à petit, Moreno pose sa patte à La Turbie. Après avoir visionné et analysé le dernier match contre le PSG, son staff s’est tourné sur St-Pryvé. Un superviseur a été envoyé dans le Loiret pour filmer le dernier succès des hommes de Ridira contre la réserve de Montpellier (3-1) le week-end dernier. Deux matches supplémentaires ont été décortiqués pour proposer aux joueurs une séance vidéo samedi avant l’entraînement. Le début du travail tactique.

Tout au long de la semaine, Moreno et son staff échangent sur quelle équipe mettre en place le jour-J.

« Le lundi, j’ai une équipe en tête, celle-ci change le mardi, et encore le jeudi etc., avoue Moreno. Je ne décide qu’à la fin vraiment. Car tout peut changer en un entraînement selon la fluidité des uns ou des autres. Si je pense qu’il faut changer toute l’équipe, je peux le faire. »

Les joueurs ne sauront que ce matin qui est titulaire, et qui ne l’est pas.

« J’attends le dernier jour pour annoncer aux joueurs l’équipe. Je ne veux pas de relâchement durant la semaine ou quelques jours avant », précisait-il.

Après deux chocs de niveau européen, les Monégasques ne devront pas s’endormir face à cet adversaire largement à leur portée.

Tout a été pensé du côté de Moreno pour éviter une éventuelle décompression. Le danger numéro 1 en Coupe de France.

les compos probables

Le chiffre

3. L’entraîneur espagnol Robert Moreno a aligné trois fois le même onze de départ lors de ses trois premiers matches à la tête de l’AS Monaco.

La décla

"Je dois donner à d’autres joueurs l’opportunité de jouer. Je suis très content de tout le monde. Ils s’entraînent à un niveau incroyable. Je n’ai pas changé de composition sur les trois premiers matches. Maintenant, c’est important pour moi de voir que je n’ai pas seulement 11 joueurs à ma disposition. Et c’est bon pour les joueurs de savoir que tout le monde peut avoir une place dans l’équipe.” Roberto Moreno, entraîneur de l'AS Monaco.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.