“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Tout ce qu'il faut savoir avant Monaco - Angers

Mis à jour le 04/02/2020 à 18:02 Publié le 04/02/2020 à 18:01
Glik et Golovin, lundi, à l'entraînement matinal à La Turbie.

Glik et Golovin, lundi, à l'entraînement matinal à La Turbie. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Tout ce qu'il faut savoir avant Monaco - Angers

Un point en quatre matches de championnat en 2020, trois défaites de rang au Louis-II toutes compétitions confondues, la réception d’Angers doit mettre fin à la spirale négative de l’ASM.

Plus les défaites se suivent, plus Robert Moreno se ferme. Mais l’entraîneur espagnol de l’AS Monaco n’est pas du genre boudeur ou de mauvais poil. C’est juste qu’il ne dit rien mais de manière très courtoise. Un nouveau schéma tactique après la lourde suspension de Gelson Martin ? "On verra". Slimani peut-il être une solution offensive? "C’est possible".

Comment expliquer que l’ASM, brillante au Parc des Princes, n’a pas gagné un match de championnat depuis? "Je ne sais pas". La victoire contre Angers est indispensable? "Il faut gagner tous les matches". Et quand on lui fait remarquer que Thierry Henry, qui avait pourtant un CV et un vécu de joueur à Monaco, n’a pas tenu très longtemps en l’absence de résultats, la réponse est simple: "Je ne suis pas Thierry Henry, je suis Robert Moreno".

Le podium toujours envisagé

Même sur l’arbitrage et l’utilisation de la VAR, sujet sur lequel Oleg Petrov est encore revenu lundi en marge de la présentation des recrues, l’Espagnol n’a pas souhaité s’étendre, se justifiant de manière pragmatique: "Je ne veux pas parler d’arbitrage car je ne vais pas perdre mon temps sur un domaine sur lequel je n’ai aucun contrôle".

Du coup, le discours officiel de Moreno dans cette période de crise de résultats est simple: "Etre calme, juste, et avoir confiance en notre travail et nos forces". Conscient qu’il faut incarner le club et expliquer certaines choses, Oleg Petrov a, pour la première fois publiquement, détaillé le mercato du club et fait passer des messages. Le recrutement de Fofana et Tchouaméni? "Bakayoko est seulement prêté, on doit envisager le futur mais aussi le moment présent".

Pavlovic et Marcelin recrutés cet hiver alors que Panzo et Badiashile sont déjà là? "On doit penser à l’avenir. Glik, Maripan et Jemerson sont aussi là mais on fera un point l’été qui arrive sur ce que l’on doit faire". Plus de 60M investis cet hiver, c’est beaucoup pour une équipe qui peine à se hisser dans le top 10 du classement. "Notre objectif reste inchangé", poursuit Petrov.

Monaco reste officiellement dans la course malgré le retard sur Rennes et l’OM (respectivement à 11 et 14 points). Pour espérer un miracle il faut impérativement se (re)mettre à gagner des matches puisque la dernière victoire de l’ASM en championnat remonte à décembre avec Leonardo Jardim face à Lille (5-1). Sous Moreno, l’équipe vient d’enchaîner un nul et trois défaites de rang avec surtout treize buts encaissés.

Avec 39 buts, l’ASM présente le dix-huitième bilan défensif, seuls Toulouse et Amiens font pire. A l’heure de recevoir Angers, qui vient d’en prendre quatre à domicile face à Reims, il est impératif de réapprendre à gagner des matches de Ligue 1.

Même en l’absence de Gelson Martins et Tiemoué Bakayoko, suspendus, Monaco a de quoi aligner un onze de départ compétitif et mettre fin à cette spirale négative. Mais peut-on parler de crise ? Moreno réfute le terme en tout cas: "Ce mot est un petit peu trop fort car je vois mes joueurs concernés, ils n’abandonnent pas."

Les compos probables


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.