“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tout ce qu'il faut savoir avant le match Nantes - AS Monaco

Mis à jour le 25/10/2019 à 07:42 Publié le 25/10/2019 à 15:00
Glik et Monaco devront se montrer plus solides défensivement.

Glik et Monaco devront se montrer plus solides défensivement. C. Dodergny

Tout ce qu'il faut savoir avant le match Nantes - AS Monaco

L’ASM encaisse beaucoup trop de buts cette saison pour se hisser durablement en haut du classement. Elle doit corriger le tir à Nantes (ce vendredi soir 20 h 45)pour espérer un premier succès à l’extérieur.

le match

Portée par le duo Slimani - Ben Yedder, 13 buts à eux deux, l’AS Monaco a de quoi nourrir de belles ambitions cette année. Problème, le groupe de Jardim est ralenti par une défense de plomb.

La pire de Ligue 1 avec déjà 21 buts encaissés en 10 journées. À l’heure de se déplacer à Nantes pour tenter de remporter une première victoire à l’extérieur cette saison, la première depuis le 15 mars 2019 (!), cela ne laisse rien présager de bon. D’autant que la dernière excursion loin du Louis-II a accouché d’un non-match.

Dans l’Hérault, Monaco en avait pris 3 dans la musette et ça n’avait incité personne à courir un peu plus. Reste à savoir si cette sortie de piste était un accident, et visiter La Beaujoire est encore la meilleure façon de le savoir. « C’est un match important, on reste sur 3 victoires en 4 matches, explique Benoît Badiashile qui a sa théorie sur la défaite à La Mosson. On peut dire que c’était un accident, ou un excès de confiance. Pour ça que l’on ne doit pas reproduire cette prestation contre Nantes. »

Un excès de confiance? Parce que l’équipe marque des buts à la pelle, que Ben Yedder et Slimani seront toujours là pour rattraper le coup?

« Non, il n’y a pas de relâchement par rapport à la réussite de nos attaquants, coupe Badiashile. On manque d’agressivité. On doit juste être plus solide et plus agressif ».

Et plus concerné. Concentré. Pour Leonardo Jardim, les raisons de cette perméabilité sont d’abord collectives.

Autrement dit: si l’équipe s’appliquait autant à défendre qu’à attaquer, Monaco serait bien plus haut au classement. « Il faut qu’on se montre plus rigoureux sur les phases arrêtées. On est tous responsables des buts que l’on prend, pas uniquement les défenseurs. On doit être plus concentré et gagner plus de duels. On attaque beaucoup et on ne peut pas se permettre de donner autant d’occasions à nos adversaires », insiste le coach portugais.

Ironie de l’histoire, si la saison dernière Monaco a longtemps couru après son premier succès à domicile (le 2 février 2019 lors de la 23e journée !), c’est maintenant loin de ses bases que l’ASM patine.

« On n’arrive pas à faire ce que l’on fait offensivement à la maison, regrette Jardim. On a plus de mal à marquer à l’extérieur et ça nous met en difficulté. On aura tous besoin de défendre et d’attaquer ensemble. C’est une question d’équilibre! »

Face aux Monégasques, le Nantes de Christian Gourcuff qui réalise un excellent début de saison. Tout en équilibre, justement.

Le dauphin du PSG reste sur un faux pas à Metz (défaite 1-0), mais n’a perdu que deux points à domicile, contre l’OM.

Les Canaris ont remporté leurs quatre autres rencontres sur le plus petit des scores.

Monaco, deuxième meilleure attaque du championnat, va affronter la troisième meilleure défense et il est difficile de savoir de quel côté va pencher la balance.

« Je me répète, mais j’ai une charnière centrale énorme », se réjouissait l’entraîneur Christian Gourcuff après la victoire contre Nice (1-0) début octobre. Mais le match ne se résumera par au duel Pallois-Girotto face à Slimani-Ben Yedder.

Car, pour Gourcuff comme Jardim, tout est une question de collectif. « Il y a de la qualité technique un peu partout. Ben Yedder - Slimani, ça fonctionne à merveille. Golovin, Fabregas, Bakayoko: en Ligue 1, c’est performant, avouait l’entraîneur nantais. Maintenant, je raisonne toujours collectivement. Pour être compétitif, il faut avoir un collectif qui soit plus solide, quelles que soient les individualités. »

Sur ce point, Monaco semble accuser un peu de retard. À moins que...

les compos probables

Les compositions probables des deux équipes.
Les compositions probables des deux équipes. (infographie Nice Matin)

la décla'

"Vous me connaissez bien! On ne va pas jouer à dix derrière pour d’abord défendre et puis se contenter de contre-attaquer. On va respecter notre plan de jeu. Celui d’une équipe qui veut gagner des matches", Leonardo Jardim, entraîneur de Monaco.

le chiffre

22. Comme le nombre de buts sur lesquels sont impliqués Wissam Ben Yedder (8 buts, 1 passe décisive) et Islam Slimani (5 buts, 8 passes décisives) depuis leur arrivée à Monaco.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.