Rubriques




Se connecter à

Tout ce qu'il faut savoir avant le match Monaco - Sturm Graz ce jeudi soir en Europa League

L’ASM lance sa C3 face au deuxième du championnat d’Autriche, ce jeudi soir au Louis-II. Un match qui doit lui permettre de mettre de côté, un temps, les déboires rencontrés en Ligue 1.

Christopher Roux Publié le 16/09/2021 à 10:00, mis à jour le 16/09/2021 à 09:00
Fofana et l’ASM affichent deux visages cette saison. Séduisants sur la scène européenne, ils déçoivent en L1. Photo Cyril Dodergny

le match

Aucun écart à combler. Personne à rattraper, pas de peloton de tête à raccrocher. Ce jeudi soir, l’espace d’un instant, Monaco n’est plus ce 16e de Ligue 1 qui pédale dans la choucroute.

Au Louis-II, face à Graz, il revêt l’apparat d’un club européen de standing qui lance sa campagne de C3. Et un résultat positif pourrait enclencher un cycle vertueux et ramener la confiance au centre du vestiaire. Il suffit parfois de peu pour remettre un groupe sur les rails.

Un succès probant sur la scène continentale peut incarner ce réveil, même face au 2e du championnat d’Autriche et sa jeune garde, qui n’ont concédé qu’un revers en dix matchs officiels cette saison.

L’ASM part favorite de ce duel et Niko Kovac attend la meilleure face de son équipe, pour braver la tempête (sturm en allemand). "On montre deux visages depuis le début de la saison, a déploré le Croate, ce mercredi. On ne joue pas en L1 comme on le fait en Europe. Ce qui est un peu décevant. Nous avons besoin d’afficher les mêmes ingrédients que la saison dernière et des qualifications de la Ligue des champions."

 

En Principauté, moins de 5.000 spectateurs sont attendus dont 600 Styriens, qui n’avaient plus vu leur équipe jouer la phase de poules d’une coupe d’Europe depuis 2011.

Pour ce rendez-vous, et en dépit des doutes qu’il suscite, Alexander Nübel officiera dans le but. Ce mercredi, il a été conforté par son coach. "En ce moment, changer de gardien n’a pas de sens, a lâché Kovac. Alex a besoin de rythme et de jouer. Il sera le gardien n°1 demain (lire aujourd’hui, NDLR). Il le mérite. Il est intelligent et c’est un bon gars avec des qualités. Il le démontrera dans le futur." L’ex-technicien du Bayern a justifié sa position. "Il a souvent concédé les buts en L1, à quatre ou cinq reprises, après des face-à-face. Ce serait donc difficile pour n’importe qui. Il n’a pas eu beaucoup d’opportunités de montrer ses qualités et il a besoin du soutien de ses coéquipiers, de clean-sheets (matchs sans prendre de but). Radek (Majecki) jouera les matchs de Coupe de France. Je lui ai déjà dit."

Sans Boadu et Sidibé

L’ASM sera privée de Boadu (malade) et Sidibé (cuisse), mais comptera sur Maripan et Golovin. Le Chilien n’est plus occupé avec sa sélection et le Russe gêné par sa cuisse. Kovac, lui, ne devrait pas toucher à son schéma en 3-2-4-1. "On peut toujours penser que changer de système est une bonne idée. On l’avait fait deux-trois fois la saison dernière. Mais, pour moi, l’important reste la manière dont les joueurs animent ce système", a-t-il d’abord expliqué. Avant d’entrer dans le détail. "La mentalité et la passion sont les clés. C’est une question d’attitude, de dynamisme et d’intensité. Les joueurs doivent y croire. C’est de ça dont on a besoin. En ce moment, le problème, c’est que tout le monde essaie de faire la différence dans son coin. On n’est pas dans une voie collective."

"On doit revenir aux bases: travailler en équipe et faire des choses simples", a embrayé Kevin Volland.

Ce match doit permettre à la "Yedderland" de retrouver des couleurs. Le duo, qui n’a planté que trois buts, est dans le creux de la vague, pas aidé par sa participation à l’Euro et une préparation tronquée. Volland ne l’a pas nié, ce mercredi. "On n’est pas décisifs l’un pour l’autre depuis le début de la saison, c’est vrai. J’ai besoin de venir plus souvent dans la surface, de me rapprocher de lui pour qu’on soit davantage connectés et que nous ayons plus de chances de marquer."

Kovac ajoute: "On doit mieux les servir. De petits détails font la différence et ils ne sont pas avec nous en ce moment. Quand vous ne gagnez pas, tout semble devenir plus dur, mais il faut poursuivre dans cette direction."

 

Il y a un an, l’Allemand et le Français avaient carburé à partir de novembre. Cette saison, Monaco ne peut pas attendre aussi longtemps.

Les compos probables

La phrase 

"C’est une équipe capable de piquer si vous lui en donnez l’opportunité. Le championnat d’Autriche et l’équipe nationale se développent. C’est un pays qui sort beaucoup de jeunes qui partent ensuite dans des clubs huppés en Allemagne. Retrouver Hierlander et Jantscher sera plaisant. J’ai travaillé avec eux par le passé (à Salzbourg, NDLR).", Niko Kovac, l’entraîneur de Monaco.

Le chiffre

55. L’ASM va jouer son 55e match de Coupe UEFA-Ligue Europa, ce jeudi soir, face à Sturm Graz. Les Monégasques affichent un bilan largement positif: 27 victoires, 12 nuls et 15 défaites.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.