Rubriques




Se connecter à

Tout ce qu'il faut savoir avant le match France-Autriche de la Ligue des Nations ce vendredi soir à Vienne

L'équipe de France affronte, ce vendredi soir, l'Autriche pour la 3e journée de la Ligue des Nations, à Vienne (20h45).

A Vienne, William Humberset Publié le 10/06/2022 à 11:30, mis à jour le 10/06/2022 à 11:34
Préservé à Split, Benzema va retrouver la pointe de l’attaque. Tchouaméni, son futur coéquipier au Real Madrid, devrait, lui, enchaîner une 3e titularisation en huit jours dans une saison marathon. Photo AFP

Le match

La petite laine n'est pas de trop en ce moment à Vienne. La pluie devrait disparaître au fil de la journée mais la température ne dépassera pas les 20 degrés ce soir au coup d'envoi. Les Bleus ne se plaindront pas de ce petit coup de fraîcheur après avoir sué dans la touffeur de Split et au bout d'une saison à rallonge qui fatigue tout le monde, observateurs compris.

Plus que l'intérêt réel de cette Ligue des Nations dans un palmarès, c'est la cadence infernale qu'impose cette compétition "amicale mais pas trop" qui pose question.

Avec déjà dix joueurs à cinquante matchs ou plus disputés cette saison, le groupe de Didier Deschamps a montré des signes de fragilité physique à l'aube de disputer une troisième rencontre en huit jours, puis une quatrième 72 heures plus tard (lundi contre la Croatie).

Sans Mbappé, arrivée de Konaté

Le sélectionneur a fait tourner en Croatie mais quelques Bleus affichent encore des stigmates du premier match contre le Danemark. Tous les deux touchés au genou, Kylian Mbappé et Ngolo Kanté n'ont pas participé à la dernière séance de veille de match, tout comme Adrien Rabiot. Raphaël Varane, blessé, est déjà rentré chez lui, Ibrahima Konaté a écourté ses vacances en Grèce pour le remplacer.

La nuit risque d’être un peu plus tendue ce vendredi soir dans un stade de Vienne à guichets fermés (44 800 spectateurs attendus). Déjà reléguée à cinq longueurs de son bourreau danois, l'équipe de France a absolument besoin de l'emporter face à l'Autriche, une sélection qui a pris une dimension physique supérieure sous les ordres de Ralf Rangnick. "On est dos au mur, a confirmé le capitaine Hugo Lloris. C'est un match décisif, nous devons trouver les ressources pour se relancer."

 

Lors du dernier entraînement à huis clos, Deschamps a de nouveau délaissé sa défense à trois pour associer Lucas Hernandez et Konaté dans l'axe, ce qui serait une première pour le défenseur des Reds. Préservés à Split, Coman et Benzema retrouveraient une place préférentielle en attaque aux côtés de Grizou, qui garde la confiance du coach malgré son coup de mou et les prestations plus mordantes de Nkunku. Privé de Mbappé, Deschamps a besoin de cadres et de repères pour éviter de connaître sa 2e plus mauvaise série en tant que sélectionneur (voir chiffre) à cinq mois de la Coupe du monde.

Les compos probables

La décla'

"Ces matchs sont importants. Mais très franchement, ils se trouvent à une date qui n’a pas de sens. J’ai rencontré mes collègues européens et on se demande comment on a pu accepter ce calendrier. Il a été fait à la hussarde. Les joueurs sont fatigués. On leur fait prendre des risques. Et ce n’est pas encore fini. J’espère surtout que l’on n’aura pas encore des blessés... Ce calendrier est démentiel. Il y a trop de rencontres. On va voir à Vienne qui est sur pied. Ce n’est pas notre rôle de rendre des joueurs en mauvais état aux clubs.", de Noël Le Graët. président de la Fédération française de football

Le chiffre

2013. L’équipe de France n’a pas enchaîné trois matchs sans victoire depuis neuf ans. En 2013, les Bleus de Didier Deschamps avaient alors aligné cinq rencontres consécutives sans victoire.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.