Rubriques




Se connecter à

Tout ce qu'il faut savoir avant le match Eindhoven-Monaco pour la 3e journée de Ligue Europa

Après le coup d’arrêt à Lyon, les Monégasques espèrent rebondir dans une compétition qui leur réussit plutôt bien jusque-là. Ils peuvent prendre seuls la tête de la poule en cas de victoire.

Léandra Iacono Publié le 21/10/2021 à 10:30, mis à jour le 21/10/2021 à 10:14
Myron Boadu espère ouvrir son compteur contre le PSV Eindhoven. Une équipe qui lui a souvent bien réussi lorsqu’il évoluait dans le championnat des Pays-Bas. Photo Nice-Matin

le match

Il n’y avait pas foule hier soir au Philips Stadion lors du passage de Niko Kovac et Alexander Nübel en conférence de de presse d’avant-match. Le PSV, qui compte dans ses rangs, le natif de Monaco Olivier Boscagli et l’ancien asémiste Carlos Vinicius, est certes un habitué de l’Europe mais tout semblait indiquer que le match le plus important de sa semaine aura lieu dimanche contre l’Ajax, le rival historique.

A Eindhoven, où la ferveur populaire n’a d’égal que l’importance sur l’emploi du géant de l’électronique Philips, De Klassieker (le classique) ne se joue pas, il se gagne.

"Battre Monaco est plus crucial que gagner contre l’Ajax car il n’y a que 6 matchs de poules en C3 pour passer l’hiver au chaud", a quand même tenté d’expliquer, un peu en vain, le coach du PSV Roger Schmidt, alors qu’un confrère local lui demandait ce qu’il avait pensé du match de Ligue des Champions des Ajacides.

Le PSV a le cul entre deux chaises, et c’est plutôt une bonne chose pour l’ASM qui devra quand même se méfier des virevoltants Gakpo et Madueke, du champion du monde allemand Mario Götze et de l’expérimenté attaquant Eran Zahavi.

 

"On s’attend à un match très difficile. Le PSV Eindhoven est une très belle équipe. Ce club possède, comme Monaco, ungrand passé européen. J’ai toujours adoré venir ici, c’est toujours un spectacle", explique Niko Kovac.

Le Croate devrait une nouvelle fois apprécier l’ambiance, puisque le Philips Stadion sera quasiment comble avec 33.000 spectateurs attendus, dont 400 Monégasques. Ces derniers ne déçoivent jamais quand il s’agit de voyager et ils auront quoi qu’il arrive une belle occasion de célébrer puisque le match de ce soir sera le 200e en compétition européenne pour l’AS Monaco.

L’enjeu est grand. Une victoire permettrait au club du Rocher de prendre seul les commandes d’un groupe B relevé et toujours très indécis avant une phase retour où il aura l’avantage de recevoir ses concurrents directs, à commencer par le PSV sur qui il espère prendre un avantage psychologique.

Avec Tchouameni, Maripan et Diop, Boadu incertain

Suspendu à Lyon, Tchouameni sera de retour, tout comme Guillermo Maripan et Sofiane Diop. Des munitions qui avaient cruellement manqué lors de la défaite dans le Rhône.

"On a eu cinq jours de repos. Les joueurs sont frais", a assuré Kovac qui fera peut-être moins tourner son effectif qu’à l’accoutumée. Titulaire lors des deux premières rencontres de Ligue Europa, l’attaquant Myron Boadu pourrait néanmoins débuter d’entrée contre une équipe qui lui a toujours bien réussi quand il évoluait à l’AZ Alkmaar.

Deux mois (et 11 matchs) après son arrivée, il n’a toujours pas inscrit le moindre but avec l’AS Monaco. Une anomalie qu’il est grand temps de réparer. 

 

Les compos probables

Le chiffre

4. Le nombre de confrontations entre l’ASM et le PSV Eindhoven (1 victoire pour Monaco, 1 nul, 2 défaites).

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.