“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tout ce qu'il faut savoir avant le match Bruges-AS Monaco

Mis à jour le 24/10/2018 à 11:35 Publié le 24/10/2018 à 14:00
Encore battue à Strasbourg, l'ASM de Thierry Henry veut créer l'exploit, à Bruges, ce soir.

Encore battue à Strasbourg, l'ASM de Thierry Henry veut créer l'exploit, à Bruges, ce soir. Photo JF Ottonello

Tout ce qu'il faut savoir avant le match Bruges-AS Monaco

Opposé à Bruges ce mercredi soir (18h55), Monaco n'a plus le droit à l'erreur s'il veut espérer quelque chose en Ligue des Champions et se changer les idées après un départ catastrophique en championnat.

Le match

Pour sa première en Ligue des champions, Thierry Henry ne devrait pas avoir trop de mal à faire beaucoup mieux que lors de sa première en Ligue 1.

>> RELIRE. Youri Tielemans avant le match capital de Ligue des Champions entre Bruges et l'AS Monaco: "Ne pas prendre de but"

A Strasbourg, rien ne s'était passé comme prévu. Son gardien numéro 3, Seydou Sy, avait plombé ses plans en poussant le ballon dans ses propres filets; son capitaine Falcao était sorti sur blessure avant la pause et Grandsir se faisait expulser 111 secondes après son entrée en jeu en milieu de deuxième mi-temps.

Au bout de cette soirée cauchemardesque, une défaite 2-1. Si l'ex-attaquant d'Arsenal voit son équipe faire pire, ce soir à Bruges contre le FC, il faudra penser à faire exorciser ce groupe, qui n'a plus gagné depuis le 11 août, à Nantes, lors de la première journée.

Dix-neuvièmes de Ligue 1, les Monégasques jouent une partie de leur avenir européen à Bruges. Eux qui n'ont plus gagné en Ligue des champions depuis le quart de finale retour face à Dortmund le 19 avril 2017 vont devoir retrouver le sens de la marche. Parce que ça commence à faire long.

L'an dernier, déjà, Leonardo Jardim avait fait chou blanc, soit la plus grande déception de la saison pour les dirigeants russes.

Pour l'expliquer, le technicien portugais n'avait pas plaidé le manque de temps, les multiples changements au mercato, mais bien la forme et le niveau global de son groupe. "Nous n'étions pas au niveau", avait-il concédé avec le recul.

Ce nouveau Monaco peut-il hisser en ce moment son niveau? C'est la question qu'on se pose et on en viendrait presque à appréhender la réponse.

Quand ça ne sent pas très bon en championnat, il est difficile que ça sente meilleur en Ligue des champions. Sur la scène européenne, les petites fissures se transforment souvent en failles béantes et la moindre erreur se paye cash.

Lors des deux premiers matches, l'ASM n'a réussi à tenir qu'une mi-temps, la première, face à l'Atletico Madrid et le Borussia Dortmund. La double confrontation face à Bruges qui est compte, comme l'ASM, 0 point et une différence de buts légèrement favorable pourrait permettre de redonner des couleurs au Monaco de Thierry Henry.

Deux succès, 6 points en poche et voilà qu'au moins la troisième place serait quasiment acquise. La troisième place, c'est la Ligue Europa. Le droit de rêver. Les supporters de l'ASM ne cracheraient pas dessus. Surtout en ce moment.

On a assez noirci le tableau comme ça. Vous voulez un brin de soleil? Henry peut compter sur le retour de Benaglio ! Alléluia.

En l'absence de Subasic, le gardien suisse avait réalisé un bon début de saison, multipliant les arrêts importants avant, à chaque fois, de craquer, à l'image de l'équipe.

Son retour pourrait apporter un sacré coup de boost à une défense qui peine à être imperméable (24 buts encaissés en 13 matches toutes compétitions confondues).

C'était pourtant LE cheval de bataille de Thierry Henry. "Une équipe qui ne prend pas de but a plus de chance de l'emporter, c'est un fait", lâchait-il, lors de sa conférence de presse de présentation.

Une bonne prestation ce soir permettrait de ne pas trop trembler en pensant à samedi et à la réception de Dijon, 16e. Drôle d'époque.

La composition attendue.
La composition attendue. Photo Nice-matin

La décla'

"La Ligue des champions c'est un rêve de la jouer. Donc pour nous, on va s'en servir afin de retrouver de la confiance". Thierry Henry, entraîneur de l'AS Monaco.

>> RELIRE. "Plus personne ne rigole"... L'AS Monaco de Thierry Henry veut "reprendre confiance" face à Bruges en Ligue des champions

La stat'

3. Avec Robert Spehar, Nabil Dirar et Eidur Gudjohnsen, cela fait 3 joueurs qui ont joué aussi bien pour le Club que pour Monaco. Spehar a été achété par Monaco au Club Bruges, tout comme Dirar. Eidur Gudjohnsen a pour sa part joué un tout petit moment pour les Monégasques et est arrivé à Bruges en toute fin de carrière.


La suite du direct