Rubriques




Se connecter à

Tout ce qu'il faut savoir avant le match AS Monaco-Rennes de ce vendredi soir

Mal en point mi-mars, l’ASM peut revenir à trois points du podium en cas de succès, ce soir en Bretagne. Ce rebond s’explique, entre autres, par une cohésion de groupe affinée.

Christopher Roux Publié le 15/04/2022 à 10:00, mis à jour le 15/04/2022 à 08:08
Les Monégasques n’ont plus enchaîné quatre victoires de suite en L1 depuis un an. Photo J.-F. Ottonello

Quand rien ne vous sourit, trouver les ressorts devient une inlassable quête. Monaco avait traversé mars dans la pénombre, éliminé de la Coupe de France par Nantes en demi-finale et aux tirs au but, écarté de la Ligue Europa par Braga dès les huitièmes.

Le crépuscule semblait proche, mais la lumière est revenue. Ce rebond n’est pas qu’affaire de terrain et de tableau noir. Ces dernières semaines, les Monégasques ont forgé le rebond dans la vie de groupe.

Au cœur d’une série de trois succès de rang en L1, le vestiaire s’est soudé autour d’un barbecue et d’une partie de paintball. Deux activités proposées la semaine passée pour briser la routine.

Varier le quotidien est devenu courant au sein des effectifs. A l’ASM, le besoin s’est fait sentir, à l’orée d’une dernière ligne droite excitante. Les copains d’abord, tel un hommage appuyé à Brassens et ses mots. "J’ai entendu plusieurs joueurs dire que cela manquait, relatait Philippe Clement, mercredi. C’était difficile de le mettre en place plus tôt, à cause de la Covid et des trêves internationales. Là, c’était le moment."

"Malgré les mauvais résultats, on n’avait pas perdu le sourire, on est toujours restés proches. Mais on était frustrés et il est bon, parfois, d’avoir une nouvelle énergie", ajoutait l’attaquant Kevin Volland, convaincu par cette première.

 

Découvrir les hommes

Depuis son arrivée en janvier, Clement répète qu’il perçoit un groupe et son club comme une famille. Il a donné un coup d’accélérateur à ses desseins, encouragé par la direction sportive. Voilà un peu plus d’un mois qu’il a fait installer des paniers de basket et une table de ping-pong au centre d’entraînement. En marge de leurs repas, sur la terrasse de la cafétéria, les joueurs se détendent, se chambrent et créent du lien. "Je ne veux pas que ce soit une usine, qu’on vienne et reparte sans échanger. Je veux qu’on fasse des choses spéciales", insiste le coach.

Rires, amusements et partage constituent un ciment efficace. Et mieux connaître un partenaire peut vous pousser à vous dépouiller pour lui. "Dans ces moments, on peut parler d’autres choses et pas seulement de foot, apprécie Volland. On peut évoquer nos vies privées, échanger de manière plus approfondie. Le reste du temps, on n’a pas toujours l’occasion de le faire. Certains s’expriment peu. On se voit dans le vestiaire et sur le terrain puis chacun rentre à la maison."

L’Allemand est persuadé que ce "team building" a pesé dans la victoire face à Troyes (2-1), dimanche dernier. Il pourrait en être de même, ce vendredi soir à Rennes.

En dynamitant la meilleure formation de L1 sur les sept dernières journées, Monaco reviendrait à trois points du podium et la Ligue des champions ne serait plus un mirage. Le sursaut d’une bande de potes retrouvée.

 

Les compos probables

La décla'

"Wissam est toujours disponible dans le jeu. Il est très important dans la dernière passe et l’avant-dernière passe. Sa grande qualité, c’est sa vision du jeu, son sens du timing. Les adversaires ont toujours peur de lui. Il est atypique. Romario était plus explosif, mais il me fait penser un peu à lui.”

Philippe Clement, au sujet de Wissam Ben Yedder

Les chiffres

1. Rennes est la seule formation de Ligue 1 à compter quatre joueurs à huit buts ou plus cette saison. Avec Terrier (18 réalisations), Laborde (14), Bourigeaud et Guirassy (8), le danger vient de partout au sein de la deuxième attaque du championnat.

359. Rennes n’a été mené au score que 359 minutes cette saison. Personne ne fait mieux dans l’élite. Marseille, deuxième de ce classement, a couru après la marque pendant 466 minutes.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.