Rubriques




Se connecter à

Tout ce qu'il faut savoir avant le match AS Monaco - Bordeaux

Dans un Louis-II qui leur réussit peu depuis le début du championnat, les Monégasques espèrent poursuivre leur série d’invincibilité contre les Girondins et confirmer leurs progrès, ce dimanche 3 octobre (coup d'envoi à 15h).

Leandra Iacono Publié le 03/10/2021 à 12:30, mis à jour le 03/10/2021 à 12:30
La saison dernière, Aguilar et les Monégasques avaient étrillé Bordeaux 4-0 à domicile. Photo Cyril Dodergny

Il fallait voir le onze aligné jeudi par Niko Kovac contre la Real Sociedad pour comprendre que le match le plus important de la semaine était bien celui de cet après-midi face à Bordeaux. On ne se passe pas de Volland, Maripan, Golovin, Gelson et Ben Yedder au coup d’envoi par hasard. L’entraîneur monégasque a privilégié le championnat et il ne regrette pas ce choix car son équipe a ramené un bon nul du Pays Basque, en laissant moins de plumes que prévu dans la bataille, même si Sidibé a rejoint Fabregas à l’infirmerie en raison d’une douleur à l’adducteur.

Elle est désormais invaincue depuis cinq matchs, une série qu’elle va tenter de préserver contre des Girondins, 16es du championnat mais en nets progrès depuis deux matchs.

"Dans la bonne direction"

"Bordeaux est un club historique du football français. Ils ont mal débuté mais à l’image de mon arrivée la saison dernière, tous les coaches ont besoin d’un peu de temps pour connaître la Ligue 1 et leurs joueurs. Maintenant, les Bordelais progressent, les joueurs savent ce qu’ils ont à faire avec et sans ballon. Vladimir Petkovic fait du très bon travail. Nous nous attendons à un gros match, ils seront frais et il faudra essayer de percer leur défense à cinq", se méfie Niko Kovac.

Huitième avec 11 points après 8 journées, le même bilan que la saison dernière à pareille époque, l’AS Monaco a l’occasion en cas de troisième succès consécutif en L1 de recoller en haut du classement. Si elle n’est pas encore l’équipe flamboyante de la deuxième partie de la saison dernière, elle s’est remise à l’endroit après un début de championnat raté et vient de prendre 7 points sur 9 possibles, en envoyant des signaux positifs dans l’attitude et dans le jeu.

"On s’améliore petit à petit, a salué le coach monégasque. Ce ne sont pas des grands pas, ce sont des petits pas, parce qu’on doit mettre plus d’énergie dans chaque match, mais ça va dans la bonne direction". L’ASM est plus performante dans les deux surfaces mais elle prend encore trop de buts "sur des petites erreurs".

 

Clean-sheet espéré

Comme son adversaire du jour, elle n’est jamais parvenue à garder sa cage inviolée cette saison en L1. "Je peux vous dire que ce premier clean-sheet, on l’attend avec impatience. Quand il va arriver, ça va faire du bien à tout le monde", a confirmé Aurélien Tchouameni qui espère rejoindre les Bleus l’esprit léger lundi pour la phase finale de la Ligue des Nations. "C’est important de gagner avant la trêve internationale pour avoir une période de break un peu plus sereine."

Pour ce faire, les Monégasques devront soigner leurs problèmes à domicile, où ils n’ont pris que quatre points sur douze. Très insuffisant selon Kovac. "Quand on entraîne une équipe européenne, la victoire à domicile est impérative. Nos statistiques ne sont pas bonnes. Nous nous devons de changer ça."

Les compos probables

La décla'

"Nous sommes en train de construire quelque chose, un groupe. Nous y croyons de plus en plus. Après, c’est un processus qui demande du temps. Et évidemment, les résultats positifs peuvent accélérer cette transformation." De Vladimir Petkovic, l’entraîneur des Girondins de Bordeaux.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.