“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tout ce qu'il faut savoir avant AS Monaco-Dijon

Mis à jour le 27/10/2018 à 13:10 Publié le 27/10/2018 à 13:00
Thierry Henry et ses joueurs en mission, ce soir contre Dijon : la victoire est obligatoire.

Thierry Henry et ses joueurs en mission, ce soir contre Dijon : la victoire est obligatoire. Photo AFP

Tout ce qu'il faut savoir avant AS Monaco-Dijon

Pour sa première sur le banc au Louis-II, et malgré des absences en pagaille, Thierry Henry doit trouver la recette miracle pour prendre trois points qui échappent à l’ASM depuis le 11 août.

Le match

La folie médiatique autour de Thierry Henry n’aura duré qu’une semaine. Jeudi, à La Turbie, il n’y avait plus personne pour faire le pied de grue aux abords du centre d’entraînement mais seulement trois journalistes pour suivre la séance matinale et cinq - comme du temps de Leonardo Jardim - lors de la conférence de presse.

Au cours de celle-ci, “Titi” a donné le change. Il a parlé ballon, beaucoup de tactique, de son 3-4-3 qui se transforme en 4-4-2, mais aussi de sa joie de retrouver le Louis-II, vingt-quatre ans après ses débuts en tant que joueur.

En bon communicant qui se respecte, il n’a donné aucune info sur le choix de son gardien contre Dijon, une rencontre que l’ASM ne peut se permettre de ne pas remporter.

Alors, Loïc Badiashile ou Seydou Sy dans la cage? La logique voudrait que le premier ait de nouveau sa chance, ce samedi soir, compte tenu de son match plutôt correct en Belgique et, surtout, de la fébrilité du second, auteur d’une boulette assez unique à Strasbourg.

En Alsace, Henry a dû faire face à une tonne d’événements contraires (blessure de Falcao, erreur de Sy, expulsion de Grandsir)... A Bruges, il a perdu Jovetic, son meilleur joueur, après dix minutes, vu Sylla rater le 2-0 alors que le but était vide, mais a arraché, au courage, son premier point en tant que coach, celui de l’espoir, qui a mis fin à une épouvantable série de cinq défaites consécutives de suite.

Peu importe la manière, Monaco avait besoin de casser cette spirale infernale.

Dès ce samedi soir, il doit retrouver la recette pour gagner un match, ce qui ne lui est plus arrivé depuis la première journée, contre Nantes.

Sans cela, la saison monégasque pourrait tourner au vinaigre, Henry ou pas Henry... Alors cette rencontre contre Dijon, qui n'a plus gagné depuis 7 matchs, peut-elle être celle de la fin de la guigne?

Les compos probables

L’AS Monaco a une équipe entière sur le flanc... Thierry Henry n’a pas communiqué la liste des joueurs valides mais celle des blessés. Une grande première!

Djibril Sidibé (hanche, photo JFO) et Almamy Touré (raisons personnelles) font partie de cette dernière. Sorti à l’heure de jeu à Bruges, le champion du monde vit un début de saison très compliqué. Falcao, Jovetic, Subasic et Pellegri souffrent de la cuisse.

Lopes, Benaglio, Geubbels et Ndoram sont en phase de reprise. Raggi et Grandsir sont suspendus. Pour peaufiner les derniers détails d’une équipe forcément expérimentale, Thierry Henry a programmé une séance d’entraînement, ce matin à La Turbie.

Il pourrait faire appel à des jeunes du centre de formation.

La décla'

"Ce serait grave si les joueurs n'avait pas conscience de l'urgence de points" - Thierry Henry, entraîneur de Monaco.

Les chiffres

1- Dijon n’a jamais marqué plus d’un but lors de ses sept matchs contre l’AS Monaco toutes compétitions confondues (quatre buts au total).

0-  L’AS Monaco n’a perdu aucun de ses sept matchs contre Dijon toutes compétitions confondues (5 victoires, 2 nuls).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct