“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Thierry Henry recadre les joueurs de l'AS Monaco après la défaite à Lyon et espère "la guerre" à Guingamp

Mis à jour le 18/12/2018 à 09:13 Publié le 18/12/2018 à 08:53
Thierry Henry a clairement pointé ses joueurs après le fiasco de Lyon (0-3).

Thierry Henry a clairement pointé ses joueurs après le fiasco de Lyon (0-3). Photo AFP

Thierry Henry recadre les joueurs de l'AS Monaco après la défaite à Lyon et espère "la guerre" à Guingamp

A la sortie d’une prestation collective d’une pauvreté abyssale à Lyon (0-3), Thierry Henry a durement recadré ses joueurs en public. Le coach exige une réaction cette semaine

Pas besoin d’être un intime de Thierry Henry pour comprendre que l’entraîneur de l’ASMonaco n’a absolument pas aimé la prestation de ses joueurs à Lyon, dimanche. Notamment la première période où l’équipe a semblé amorphe dans des proportions affolantes, un peu à l’image de la sieste collective contre le PSG au cœur du mois de novembre (0-4).

Après le match, le coach de l’ASM s’est laché à l’antenne du Canal Football Club.

Ce lundi, lors du point presse avant la venue de Lorient, c’est un Henry apaisé qui est revenu sur le sujet mais toujours avec fermeté: "Perdre avec ce que l’on a montré, c’est inacceptable. A un moment il faut le dire. Il fallait remettre les choses en place, dire certaines vérités. Ce que j’ai vu à Lyon, je ne l’accepte pas. Sur le deuxième but, c’est une passe au sol qui passe entre deux joueurs de chez nous alors qu’ils peuvent presque se toucher la main, je ne comprends pas."

>>RELIRE. Le souhait de Thierry Henry pour le mercato hivernal de l'AS Monaco.

Reste à voir les conséquences éventuelles sur un groupe déjà peu vaillant car quand un coach découpe ses joueurs en direct à la télévision, c’est à double tranchant. "Aucun problème, quand un joueur est performant, je le dis aussi. On en parle. Il n’y a aucun souci avec eux", a précisé Henry.

"Guingamp, ça va être une guerre"

Après la soufflante, Henry exige des actes sur le terrain: "J’attends une réaction de l’équipe contre Lorient où il y aura un roulement très jeune. Et, surtout, j’attends une grosse réaction contre Guingamp, car, et je le répète, on n’a toujours pas gagné à la maison depuis le début de l’année".

Pour ce faire, il faut commencer par fermer les vannes car l’équipe prend régulièrement des valises depuis deux mois sans jamais donner l’impression de savoir comment réagir : Bruges (0-4), Paris (0-4), Lyon (0-3). À chaque fois le même scénario, un but encaissé rapidement et tout l’édifice - ou ce qui est censé l’être - s’écroule. Mentalement, l’équipe du Rocher n’est pas capable de se faire violence, d’encaisser les coups et de relever la tête.

>>RELIRE. Le coach de l'AS Monaco, Thierry Henry attend une grosse réaction contre Guingamp.

Or, c’est exactement ce que l’on attend d’un groupe qui joue sa survie. Jardim a eu ses torts, Henry a les siens mais les joueurs, premiers acteurs, ont le droit et le devoir d’assumer. Le coach et la direction sportive ne peuvent pas servir de paratonnerre en permanence, même si le silence médiatique de la direction bicéphale russe depuis plusieurs semaines, interroge.

L’arrivée récente de Bouabdellah Tahri au poste de préparateur mental doit permettre un électrochoc psychologique. Avec Jérôme Palestri (masseur-kinésithérapeute) et Romain Giroud, le frère aîné d’Olivier (diététicien), ce nouveau triumvirat est très attendu, puisqu’il a pour mission spécifique de préparer les joueurs à la reprise de l’entraînement suite à une blessure.

Ce lundi, Thierry Henry déplorait encore seize blessés avant le match de Lorient.Oui, seize : Golovin, Pierre-Gabriel, Aholou, N’Doram, Navarro, Mboula, Touré, Barreca, Subasic, Sidibé, Lopes, Traoré, Pellegri, Geubbels, Grandsir et Jovetic. Rien que ça. L’ASM est championne de France, et de loin, de l’infirmerie.Autre domaine dans lequel Monaco n’a pas d’équivalent, ce sont les statistiques défensives.

Avec 45 buts encaissés toutes compétitions confondues en 24 matches, personne n’a fait pire dans les grands championnats européens (France, Allemagne, Angleterre, Italie et Espagne).

Des ennuis qui ne peuvent pas être constamment mis sous le coup de la jeunesse et de l’inexpérience. Par exemple, au coup d’envoi du match de dimanche, Monaco alignait huit internationaux A mais également 5 trentenaires ou presque (Benaglio, Raggi, Falcao, Glik etChadli), on est donc très loin d’une équipe de bizuts.

Parmi les huit on pouvait compter sur Henrichs (Allemagne), Glik (Pologne), Jemerson (Brésil), Pelé (Guinée-Bissau), Tielemans (Belgique), Chadli (Belgique), Golovin (Russie) et Falcao (Colombie).

Monaco hérite de Chelsea en barrage de Youth League

Reste pourtant deux matches à jouer avant de basculer, entre espoir et crainte, vers 2019.

Deux rencontres à domicile où Monaco n’a toujours pas gagné le moindre match cette saison : Lorient, demain, en Coupe de la Ligue et Guingamp, 20è de Ligue 1, samedi soir.

"Il y a aura une rotation contre Lorient, qui sera jeune en raison de nos blessés, poursuit Henry. On va voir ce que vont montrer les jeunes, ça serait bien de gagner ce premier match à domicile car Guingamp, samedi, ça va être une guerre".



Les U19 de l’ASM ont tiré un gros morceau en barrage de Youth League avec Chelsea, vainqueur en 2015 et 2016.Les matches auront lieu les 19/20 février sur une manche sèche.


La suite du direct