“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Super Mario remet ça face à Monaco

Mis à jour le 22/09/2016 à 05:21 Publié le 22/09/2016 à 05:21
Balotelli inscrit son second but de la soirée.

Super Mario remet ça face à Monaco

Deuxième titularisation dans un derby de Ligue 1 et second doublé de rang pour l'Italien

CARDINALE (7): sans le gros tampon avec Falcao, qui aurait pu être sanctionné selon les interprétations, et sa tentative de crochet raté, qui aurait pu coûter cher avec l'opportunité énorme pour Germain sur le corner qui suit (59'), il aurait fait un match parfait. S'interposant tour à tour devant Fabinho (9'), Silva (63'), Raggi (67') ou encore Germain (72'), il est resté dans la lignée de ses dernières prestations. Costaud.

BAYSSE (8): son coup de boule offensif est enfin gagnant, il a été soulagé de voir la barre l'aider cette fois-ci après de multiples échecs depuis la saison passée (17'). En deuxième période, les Monégasques ont encore très souvent buté sur son front. Le capitaine a ouvert la voie et montré l'exemple.

DANTE (7): sur les trajectoires adverses comme dans les ordres donnés à sa défense pour faire remonter la ligne, il s'est enfin comporté en patron. A la pause, il avait déjà gratté 12 ballons dans les pieds asémistes (14 au final). Une prestation référence avec 70 ballons touchés, plus haut ratio de son équipe.

SARR (6): impressionnant le gamin, dans ses relances comme dans les duels. ça s'est désagrégé en seconde période, son mauvais contrôle aurait pu profiter à Germain (72'). Mais du haut de ses 17 ans, ça n'occulte pas la qualité et la régularité affichées depuis le début de saison.

RICARDO (7): souffler contre Montpellier lui a fait du bien. Ses percussions balle au pied ont été tranchantes et son placement défensif irréprochable. Raggi a terriblement souffert de la vitesse du Portugais, à l'image du troisième but où Ricardo est à l'origine comme à la dernière passe pour Balotelli. Parfois irresistible, ce Ricardo...

KOZIELLO (7): incontournable dans le pressing, il n'a pas tout réussi dans la construction. Moins de déchet technique a mis en valeur son activité énorme à la récupération après la pause. Précieux.

CYPRIEN (7): il a quitté son poste de sentinelle pour le couloir droit hier soir. Un bon ballon pour Balotelli (16') et une grosse activité dans l'entrejeu ont lancé son match, malgré de nombreuses pertes de balle (20, total le plus élevé de son équipe). Il est décisif sur le dernier but avec un centre déposé sur la tête de Plea.

SERI (7): précieux sur coup de pied arrêté, il a signé sa deuxième passe décisive de la saison sur l'ouverture du score. Outre son sauvetage sur la ligne (59'), il a orienté les relances niçoises avec brio. Avant de perdre de l'influence et des ballons au fil des minutes, cédant sa place à Bodmer en toute fin de partie.

DALBERT (7): trop facile dans les petits espaces par moments, il a profité de la position d'attente collective de la seconde période, pour gagner ses duels et fermer plus sérieusement son couloir gauche. Avec des montées de balles toujours précieuses.

BELHANDA (7): la galette pour Balotelli résume son apport technique dans un collectif. Toujours disponible dans les intervalles, à l'aise face au jeu comme dos au but, sa qualité de dernière passe fait un bien fou. Il avait dit qu'il se régalait dans une équipe qui joue au ballon, ça saute aux yeux. La réciproque est tout aussi vraie. Quelle bonne pioche ! Remplacé par Eysseric (75'), qui va obtenir le penalty avant de laisser Plea le frapper (83'). C'est tout à son honneur.

BALOTELLI (8): de bons appels ont démontré d'emblée qu'il était dans un bon jour, jusqu'à son bout du pied détourné par Subasic (16'). Son premier but est de la classe des grands : puissance, contrôle technique et sang froid. Magnifique (31'). Le petit extérieur du droit est un délice pour obliger Subasic à s'allonger (40'). Important dans la conservation de balle en seconde période, il n'a pas raté l'occasion de signer un deuxième doublé consécutif en tête-à-tête avec Subasic (69'). Remplacé sous une standing-ovation méritée par Plea (78'). La Pop Sud a joué son rôle en relançant le nouvel entrant après son penalty manqué : Alassane n'a pas manqué la seconde opportunité de la tête. C'est bon pour la confiance.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct