“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Subasic assume ses erreurs et reste confiant

Mis à jour le 13/03/2017 à 07:26 Publié le 13/03/2017 à 05:14
Coupable sur la réduction du score girondine, Danijel Subasic assume ses erreurs.

Coupable sur la réduction du score girondine, Danijel Subasic assume ses erreurs. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Subasic assume ses erreurs et reste confiant

Auteur d'un dégagement manqué sur le but bordelais en L1 samedi, Danijel Subasic avait déjà été sanctionné d'un manque de concentration en C1 à Manchester, lors du match aller (3-5)

Parfois, le comportement suffit à déchiffrer un homme.

Voilà cinq ans que Danijel Subasic traîne ses guêtres au Louis-II, cinq ans qu'il joue le jeu en zone mixte après les matches, qu'il soit bon ou mauvais. Alors que certains préfèrent se cacher, le Croate assume toujours. Avec un humour qui le caractérise et qui permet, souvent, de dédramatiser une situation. Alors, à la sortie de la victoire monégasque sur Bordeaux (2-1), le gardien international est venu assumer son dégagement raté qui a amené la réduction du score girondine. Dans le milieu, on appelle ça une « couffe ».

Un but gag, quoi.

« Tout va bien sauf quand je fais la passe décisive », rigole-t-il. Subasic, c'est ça. Un mec qui prend de la hauteur et traite avec un humour pinçant tout ce qui passe. Cela permet, naturellement, de mieux faire passer la pilule comme on dit. Surtout que la bévue survient dans un match remporté par Monaco. Ce qui est plus embêtant en revanche, c'est déjà la deuxième boulette en moins d'un mois pour le dernier rempart monégasque. La première, tout le monde s'en souvient, elle a eu lieu à Manchester alors que l'ASM menait 2-1. Sur une frappe anodine de Sergio Agüero, la balle glisse des mains du portier et termine dans les buts. Le début d'une soirée compliquée qui verra l'ancien portier de Split aller chercher la gonfle cinq fois dans ses ficelles. Gardien, un poste décidément à part. « Tu es tout seul. Tu peux sauver ton équipe plusieurs fois mais quand tu te rates, il n'y a personne derrière toi. Seulement les filets... Tu as énormément de responsabilités, tu ne peux compter que sur toi. C'est dur, il faut en avoir dans la tronche », confiait-il avant le déplacement à l'Etihad Stadium. C'est aussi le revers de la médaille de garder les buts d'une équipe très offensive.

"Une passe en retrait? Crochet, tranquille"

Alors qu'il était énormément mis à contribution l'an dernier, Subasic passe une saison plutôt tranquille avec 61 arrêts effectués en 28 rencontres de Ligue 1, soit deux interventions par match en moyenne. C'est peu. Des chiffres qui démontrent que le mental doit être à son maximum à tous les matches. Le portier paie-t-il ses sautes de concentration? Possible. Une chose est sûre, il s'est vite relevé de son erreur, la victoire aidant évidemment. « Il était fâché, pas content. Pour un gardien, il est important de ne pas faire d'erreurs. Mais la première chose que je lui ai dite, c'est : ''Mon ami, combien d'arrêts importants pour nous as-tu déjà fait ? Beaucoup ! Alors oublie ça'' » a lancé Leonardo Jardim après la rencontre. Débarqué en Ligue 2 avec Nabil Dirar en janvier 2012, Danijel Subasic a suffisamment d'expérience pour rebondir. Et ça tombe bien, il va passer au plus grand des révélateurs très rapidement : Manchester City.

Dès mercredi, « Suba » va se retrouver face à Agüero, Sané, De Bruyne et autre Sterling dans un match à enjeu. Scénario idéal pour tourner la page et rappeler à quel point, derrière ses blagues et son sourire de séducteur, Subasic reste un gardien international capable de répondre présent dans les grands rendez-vous. En tout cas, une chose est sûre, ses récentes déconvenues ne l'ont pas échaudé. Alors quand on lui demande si l'un de ses coéquipiers a la bonne idée de lui adresser une remise compliquée contre City, sa réponse est très « Subasienne » : « Mercredi, si j'ai une passe en retrait ? Crochet, tranquille ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.