Sambou, le retour aux sources avec l'AS Monaco

Formé à l’ASM où il a signé pro en 2006, le défenseur sénégalais, 35 ans, vient "boucler la boucle" avec l’équipe 3 de son club de cœur, après une longue carrière de globe-trotteur.

Article réservé aux abonnés
antoine delgoulet Publié le 27/06/2022 à 14:54, mis à jour le 27/06/2022 à 16:17
Sambou buteur à la dernière minute contre Lorient en janvier2008 (1-0). Il est félicité par Leko, Martin, Meriem, Piquionne et Menez. (Photos Franz Chavaroche)

La France, la Grèce, l’Inde, Chypre, Andorre, la Lettonie, la Mongolie, Taïwan... Le Sénégalais Massamba Lô Sambou en a vu du pays dans son parcours de footballeur.

Et si sa carrière ne s’est pas déroulée plus longtemps, comme on aurait pu l’imaginer à ses débuts à l’ASM, sous les projecteurs de la Ligue 1 ou de championnats européens plus huppés, ‘’Mass’’ n’a "aucun regret". "Partout où je suis passé, je n’ai retenu que le meilleur. J’ai aussi découvert différentes cultures. Humainement, ce fut très enrichissant", assure-t-il.

"J’aimais beaucoup le management de Ricardo"

"Après avoir signé pro à Monaco, j’ai été trop impatient. J’ai voulu être prêté pour jouer plus alors que, sous les ordres de Ricardo, j’aurais pu être dans la rotation en défense centrale avec Mongongu et Nkoulou, les deux titulaires. J’aimais beaucoup le management du coach brésilien. Il savait te mettre en confiance. Mais quand je suis revenu de prêt du Havre en 2009, il avait été remplacé par Guy Lacombe. Le courant passait moins bien. J’ai raté le créneau à un moment donné."

La suite de sa carrière l’emmènera donc loin du Rocher, où, après quelques expériences en France (Nantes, Troyes, Châteauroux), il partira vers des contrées exotiques.

"Je m’entraînais sous moins 30 degrés en Mongolie"

Son expérience la plus surprenante, il l’a connue en Mongolie, à l’Ulaanbaatar City FC, en 2019/2020. "Là-bas, tout est complètement différent. Et c’est très très loin (rires). J’ai connu des températures de moins 30 degrés! Et il fallait sortir pour aller s’entraîner... Mais j’ai été très bien accueilli, il y avait de très bonnes conditions de travail. J’ai rencontré des gens motivés, passionnés et on a fini champion. J’ai été agréablement surpris."

Après une dernière aventure à Taïwan, Sambou a décidé de revenir en France où il aimerait apprendre le métier d’entraîneur. Mais il a encore des fourmis dans les jambes. Alors, pour faire la transition, il a contacté Fred Menini, l’entraîneur de l’équipe 3 de l’ASM qui évolue en Régional 1, pour lui proposer ses services.

"Etre un grand frère pour les jeunes"

"Je voulais revenir où tout a commencé, dans le club qui m’a permis de devenir pro. C’est un signal fort. Une façon de boucler la boucle. Je veux rendre aussi au club ce qu’il m’a apporté. Je viens pour encadrer les jeunes, leur partager mon expérience, les conseiller sur les choses à faire ou ne pas faire. Bref, jouer le rôle du grand frère."

L’ASM est ancrée en lui. Il y est arrivé à l’âge de 16 ans en provenance de son Sénégal natal et du centre Aldo Gentina. Il y a signé son premier contrat pro, y a inscrit son premier but en Ligue 1 contre Lorient, "mes meilleurs souvenirs avec mes convocations avec la sélection du Sénégal", y a côtoyé de très grands joueurs ("Yaya Touré, Jérémy Menez, Nenê") et des formateurs réputés comme "Fred Barilaro qui savait te ‘’piquer’’ pour te faire progresser".

Revêtir à nouveau le maillot à la diagonale, même en R1, est donc une vraie fierté pour ‘’Mass’’. "J’ai encore envie de jouer tout en commençant à préparer ma reconversion. Je serai donc aussi dans l’observation. Si je peux apprendre le métier de coach à l’ASM, mon club de cœur, ce serait l’idéal pour moi!".

Massamba Sambou

Né le 17 septembre 1986 à Kolda (Sénégal).

1,88m. Défenseur cental.

Parcours pro: AS Monaco (2006-10), Le Havre (2008-09), Nantes (2009-10), Atromitos (2010-11), Troyes (2011), Château-roux (2012-14), NorthEast United (2014-15), ÆL Limassol (2015), Sedan (2016), FC Lusitanos (2017-18), Valmiera (2018), Ulaanbaatar City (2019-20), Taichung Futuro (2021).

International sénégalais (8 capes).

 

"J’ai été surpris de son appel pour venir jouer avec nous. J’ai toujours été supporter de l’ASM et je me rappelle l’avoir vu jouer en pro sous les couleurs monégasques, raconte Fred Menini, l’entraîneur de l’ASM III qui, avec une équipe très jeune, a terminé 5e la saison passée dans un championnat de R1 très relevé. Bien sûrça a tout de suite matché entre nous. ‘’Mass’’ est la personne idéale pour encadrer nos jeunes. Il a un énorme vécu et va leur apporter beaucoup. Et, surtout, il est amoureux du maillot."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.