“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Sale soirée pour Falcao, Lopes dangereux... les notes des joueurs après PSG-Monaco (3-0)

Mis à jour le 31/03/2018 à 23:54 Publié le 31/03/2018 à 23:48
Rony Lopes.

Rony Lopes. Photo AFP

Sale soirée pour Falcao, Lopes dangereux... les notes des joueurs après PSG-Monaco (3-0)

Rony Lopes, le feu follet portugais s'est procuré les occasions les plus dangereuses. Il aurait pu remettre Monaco dans la course...

SUBASIC (4): le gardien croate est passé à côté de sa finale après avoir dû s'incliner très rapidement sur un penalty de Cavani (8'). Il se trouait ensuite sur le tir de Di Maria qui doublait la mise premier poteau (21'). Ajouter à cela plusieurs relances dévissées et la copie est bien triste. Son arrêt sur l'Argentin avant la pause permet aux siens de ne pas sombrer totalement (43'). Maigre consolation.

SIDIBÉ (4) : de l'énergie et de l'envie, mais le tout était beaucoup trop brouillon pour un international français. À bien combiné avec Lemar les rares fois où Monaco réussissait à aligner trois passes. C'est-à-dire pratiquement jamais. Il enlevait le 3-0 des pieds de Di Maria (49').

GLIK (4) : sur une percée de Mbappé qui effaçait trois joueurs, le Polonais faisait faute et concédait un penalty sur la première occasion parisienne (5'). Difficile de se relever ensuite.

JEMERSON (5): une place de mauvais spectateur sur la première percée décisive de Mbappé et des relances qui auraient pu coûter cher (17'). Le Brésilien n'a pas bien débuté mais a tout de même été présent dans les duels avec Cavani. Solide après la pause avant d'être emporté sur le troisième but parisien.

RAGGI (4) : il avait un client en face de lui. La pointe de vitesse de Mbappé et surtout ses changements de rythme ont fait souffrir l'Italien. À oublier.

FABINHO (5) : il a été un des rares dans le combat, mais face au trio parisien, il ne pouvait faire mieux que bonne figure.

TIELEMANS (4) : le milieu de terrain belge avait pour mission, comme à Leipzig, d'épauler Falcao devant. Il s'est procuré quelques occasions sans trouver le cadre (11', 28'). Insuffisant. Remplacé par Jovetic (5) à la pause qui a amené un peu plus de fluidité dans les transitions.

R. LOPES (5) : il a été le plus dangereux. Rien d'étonnant quand on voit ses stats du moment (10 buts et 4 passes décisives). Pourtant, le Portugais a manqué l'occasion de redonner espoir à ses coéquipiers en manquant son ballon piqué sur Trapp alors qu'il était parti seul au but (33'). Il enroulait ensuite un nouveau tir qui frôlait cette fois la barre (56'). Il aurait pu changer la donne sur ces deux actions. Il servait d'un rien Falcao hors jeu qui voyait son but être refusé en première période. Remplacé par Diakhaby (72').

MOUTINHO (3) : un caviar pour Rony Lopes qui aurait dû réduire la marque puis plus rien. Après avoir prolongé son contrat jusqu'en 2020, forcément, on attendait un peu plus du n°8 monégasque. Il n'a pas existé face à l'aisance de Rabiot, Verratti et Draxler. Blessé sur un choc avec Lemar, il était remplacé par Ghezzal (78').

LEMAR (4) : après un bon contrôle dans la surface, il manquait malheureusement le cadre d'un rien (24'). Ses changements de rythme ont peu apporté et ses intentions étaient parfaitement anticipées par les Parisiens. À oublier.

FALCAO (3): une première frappe au-dessus (29'), un but refusé pour un hors-jeu de quelques centimètres… Sale soirée pour le Tigre. N'a jamais pesé ni été en capacité de le faire. À bordeaux


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct