“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Révolution de palais à Monaco

Mis à jour le 07/09/2019 à 10:24 Publié le 07/09/2019 à 10:24
L’équipe III de l’ASM lors de son stage à Saint-Martin-Vésubie cet été.

L’équipe III de l’ASM lors de son stage à Saint-Martin-Vésubie cet été. DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Révolution de palais à Monaco

Place aux jeunes !

Place aux jeunes ! C’est la nouvelle philosophie de l’équipe 3 de l’AS Monaco.

Avec le départ de Greg Campi, coach ces huit dernières saisons et parti exercer ses talents de meneur d’hommes au VSJB (N3), c’est quasiment tout l’effectif qui a été renouvelé sous l’impulsion du nouvel entraîneur, Fred Menini.

Seuls quatre éléments de la saison dernière sont encore là : Costa Leite, Do Livramento, Kamal et Blanchi, le plus âgé du groupe (29 ans), qui portera le brassard.

Pour le reste, Menini (37 ans), ancien du FC Beausoleil et qui s’occupait depuis cinq ans de la réserve U19 de l’ASM, s’appuiera sur le groupe champion de U19 DH en mai dernier. « Il y a eu beaucoup de départs mais ce n’est pas plus mal car je suis venu vivre cette aventure avec tout mon effectif de la saison dernière », pose le technicien.

Ce dernier s’est fixé quatre objectifs : « faire jouer les jeunes car c’est l’essence-même d’une équipe inférieure de club pro, les mettre en lumière pour les aider à aller plus haut notamment grâce à la passerelle qui existe avec la N2, obtenir au minimum le maintien et, enfin, faire monter l’équipe 4 de D3 en D2 afin de permettre à tout l’effectif d’évoluer à un niveau intéressant. »

La très jeune moyenne d’âge du groupe (20,11 ans) ne l’inquiète pas. « Quand un joueur est bon, il est bon, peu importe son âge. J’aimerais faire taire les mauvaises langues qui disent qu’on ne peut pas faire une belle saison avec des jeunes », tranche Ménini qui s’attend toutefois à un début de saison difficile contre de belles équipes (déplacements à Luynes, Vence et Arles et réception de Fréjus II sur les quatre premières journées).

« L’entame ne sera pas simple mais c’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens », conclut le coach en guise de clin d’œil.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.