Rubriques




Se connecter à

Reims-AS Monaco: les notes des joueurs monégasques

Titulaire surprise au poste d’ailier gauche, il a marqué le premier but professionnel de sa carrière et ouvert la voie du succès à son équipe. Le jeune Belge de 19 ans n’en finit plus d’impressionner.

Leandra Iacono Publié le 09/05/2021 à 20:52, mis à jour le 09/05/2021 à 23:27
Matazo a offert la victoire à Monaco. Photo AFP

Lecomte (6): une bonne sortie devant Dia (27’), un arrêt du pied sur un centre-tir (28’), une parade sur une frappe flottante de Cafaro (58’)... Le gardien monégasque a apporté beaucoup de sérénité, que ce soit par ses interventions ou par ses consignes. Son jeu au pied est précieux.

Disasi (5): il avait à coeur de briller contre l’équipe qui l’a révélée. Dans ce stade qu’il connaît par coeur, il a comme toujours mis beaucoup d’impact et n’a pas été particulièrement inquiété. Remplacé par Sidibé (64’), auteur d’une entrée solide comme sa deuxième partie de saison.

Maripan (6): il a encore répondu présent, à l’image de son sacrifice pour contrer la reprise surpuissante de Chavalerin (51’), même s’il offre une dernière munition à Reims en fin de match. Autrement, il guide, replace, encourage. Un vrai patron.

 

Badiashile (5): préféré à Sidibé après plusieurs matchs consécutifs débutés sur le banc, il a montré quelques signes de fébrilité mais, irréprochable dans la réaction, il est toujours parvenu à s’en sortir, parfois d’un orteil.

Aguilar (4): toujours très généreux dans les efforts, il a une nouvelle fois affiché quelques limites à ce poste de piston droit, notamment dans la projection offensive où il a fait plusieurs mauvais choix et a semblé à contre-temps de ses coéquipiers. Remplacé par Matsima (90’).

Tchouaméni (6): un brin décevant contre Lyon le week-end dernier, il s’est bien repris hier, avec plusieurs anticipations précieuses, et des tentatives de frappe osées qui en disent beaucoup sur sa confiance du moment. Sa passe pour Volland dans l’intervalle aurait mérité d’être décisive.

Fofana (5): sa technique lui a une nouvelle fois permis de se sortir de plusieurs situations chaudes. Sa capacité à casser des lignes par ses passes en une touche a aussi apporté de la vitesse au jeu monégasque, mais cette prise de risque s’accompagne d’un peu de déchets. C'est là-dessus qu'il doit progresser.

Henrique (5): après un début de match poussif où il a eu du mal à se situer par rapport à Matazo, il a davantage pesé mais depuis quelque temps, il n’est plus aussi décisif dans la zone de vérité.

Matazo (7): d’abord en difficulté sur l’aile gauche, un poste qui n’est pas le sien, il a ouvert un chemin royal à son équipe au terme d’une action d’école avec Ben Yedder, sur laquelle ils mettent dans le vent cinq Rémois. C’est le premier but en pro de la pépite belge de 19 ans. Remplacé par Gelson (64’). De retour après la Covid-19, il a amené de la vivacité et s’est procuré une belle occasion mais sa frappe en rotation est freinée.

 

Volland (5): lancé à toute vitesse dans la surface pour profiter d’un centre de Ben Yedder, il croit obtenir un penalty, finalement annulé par la Var. Il se montre ensuite trop altruiste et manque sa passe pour Gelson alors qu’il semblait en mesure de doubler la marque. L’Allemand semble émoussé physiquement en cette fin de saison. Remplacé par Ballo-Touré (90’).

Ben Yedder (6): esseulé au coeur de la muraille rémoise, il n’a jamais cessé de proposer. Sur le but de l’ASM, il fait un superbe appel et offre un caviar dans le bon tempo à Matazo. Remplacé par Golovin (80’), qui a montré par séquence à quel point son retour allait être précieux.

Coach (6): il a fait confiance au jeune Matazo à un poste inhabituel et ça a payé. Mentalement, il a aussi remis ses joueurs sur pied.

Arbitre (7)

Match (5)

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.