Rubriques




Se connecter à

Reims-AS Monaco (0-0): les notes des joueurs monégasques

L'AS Monaco n'a pas pris de but mais n'a pas rassuré son monde en ramenant un point de Reims. Les notes des joueurs monégasques.

Mathieu Faure Publié le 21/09/2019 à 23:16, mis à jour le 21/09/2019 à 23:19
Friable et exposé depuis le début de saison, le portier monégasque a sorti les arrêts qu'il fallait et a permis à son équipe de garder sa cage inviolée. Photo AFP

Lecomte (7): sollicité d’entrée par Romao et Doumbia, il réalise un petit miracle devant Dia avant s’affirmer en seconde mi-temps sur chaque tentative lointaine des Rémois. Pointé du doigt après un début de saison manqué, le portier réalise enfin son match référence et sa première clean sheet.

Maripan (4): après deux premières sorties moyennes, le Chilien devait impérativement montrer autre chose. Toujours en difficulté quand il s’agit de se retourner, l’ancien d’Alaves ne semble pas très à l’aise dans une défense à trois. Son réel niveau reste une énigme.

Glik (5): critiqué depuis le début de saison, le capitaine jouait gros. Souvent en retard, comme sur le centre de Konan, il apparaît vraiment émoussé et ne dégage plus la même sérénité.

 

Badiashile (3): préféré à Jemerson, le jeune central a fait preuve de beaucoup de maladresse sur certaines sorties de balle et il a vraiment du mal dans la distance de marquage et dans les duels. Tendre sur certaines actions. Une prestation très décevante.

Aguilar (5): moins exposé défensivement dans ce rôle de piston droit, l’ancien Montpelliérain a pourtant passé une drôle de soirée face au remuant Doumbia. Il a d’ailleurs fallu attendre la seconde période pour le voir enfin prendre des risques offensifs.

Bakayoko (5): précieux dans l’impact et le pressing malgré des pertes de balle. Il ne fait pas encore tout bien mais il amène cette « gnaque » de temps en temps.

Golovin (6): plutôt en jambes contre l’OM, le Russe a beaucoup joué entre les lignes. Meneur de jeu, il a fait du bien avec sa qualité de passe même si l’absence de mouvements autour de lui ne l’aide pas. A une parade de Rajkovic de trouver la lucarne en seconde période. Irrégulier mais précieux. Il est le seul à amener un peu de lumière.

 

Adrien Silva (4): associé à Bakayoko dans ce double pivot axial, le champion d’Europe 2016 n’a pas été en grande réussite dans ses choix. Que ce soit avec ou sans le ballon. Remplacé par Fabregas.

Gil Dias (4): piston gauche à la place de Ballo-Touré, le Portugais - très élégant balle au pied - manque de coffre pour occuper le flan, du coup, sa participation au jeu est restée très timide. Défensivement quelconque, il commet, en revanche, la petite faute tactique sur Abdelhamid à la 91ème alors que le Rémois partait en contre-attaque qui a soulagé tout le monde.

Keita Balde (4): faux numéro 9, l’ancien de la Lazio a surtout recherché la profondeur. Il manque de spontanéité sur certaines occasions notamment celle du début de seconde mi-temps où il a la moitié du but ouvert. De l’envie mais pas de réussite. Touché au dos, il laisse sa place à Augustin.

Gelson Martins (4): deuxième attaquant axial, l’ailier a confondu vitesse et précipitation, du coup il a gâché certaines situations intéressantes. Du mal à se situer sur le front de l’attaque et rarement servi. Remplacé par Onyekuru qui gâche deux possibilités de contre en fin de match.

Offre numérique MM+

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.