“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Raveloarijaona (ROSM): "Toujours l’espoir d’être pro"

Mis à jour le 01/04/2016 à 09:20 Publié le 01/04/2016 à 09:18
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Raveloarijaona (ROSM): "Toujours l’espoir d’être pro"

Stéphane Raveloarijaona, l’avant-centre mentonnais - d’origine malgache - dynamite actuellement bien des défenses de la poule B. A l’instar de son tout récent quadruplé contre le SMUC ! L’ex-pensionnaire du centre de formation de l’AS Monaco est évidemment en pleine bourre et ambitionne avec son club une accession en Division d’Honneur : rencontre.

Raveloarijaona, une pépite dont profite le Rapid Menton. (Photo L.B.)

Combien avez-vous marqué de buts cette saison, coupe et championnat confondus ?
Cette saison je compte pour l’instant, avec le championnat et la Coupe de France, un total de 27 buts en 21 matchs.Dont23 en 18 matchs de DHR.

Quel est votre joueur préféré et quel club supportez-vous ?
Je n’ai pas de joueur préféré. Je m’inspire des plus efficaces et performants comme Messi ou encore Ronaldo. Et ça a plutôt l’air de me sourire. Depuis tout petit, je supporte le PSG, c’est mon club de cœur. Mais je garde une place aussi pour l’AS Monaco, qui a grandement participé à mon éducation et mon développement en tant que jeune adulte.

Comment expliquez-vous le bon parcours du Rapid ?
On a un groupe de grande qualité. Je pense que nous sommes une des équipes les plus jeunes du championnat. Il y a du talent à chaque poste
et les jeunes ne cessent de progresser. Et ce qui est important, c’est qu’il y a vraiment de la solidarité dans ce groupe ! Tous ces ingrédients font ce que nous sommes en ce moment. 

De nombreux clubs vont s’intéresser forcément à vous : quelles sont vos ambitions pour le futur ?
Des clubs, sûrement qu’il y en aura avec de telles performances. Mais personnellement, je ne me suis pas encore penché dessus. Je continue de travailler et d’être le plus performant possible, et puis on verra ce qui se passera. Au fond de moi, il y a toujours l’espoir de devenir professionnel, mais avec mon âge avancé, c’est plus que compliqué. Il y a tellement de jeunes joueurs qui sortent des centres de formation maintenant…

Justement, l’après centre de formation à Monaco, comment l’avez-vous digéré ?
J’ai eu du mal à le digérer, ça a été une grande déception de ne pas réaliser un rêve de gosse. Après ma grosse blessure avec la CFA de Monaco (fracture de la cheville saison 2008-2009, NDLR) j’ai dû m’arrêter presque un an. Mon retour en forme a été long, peut-être trop... J’ai tenté l’aventure jusqu’en 2013, mais voyant que ça n’avançait pas tellement, je suis revenu dans la région pour reprendre mes études et me construire un avenir.

Hormis le Rapid, quelles sont pour vous les deux meilleures équipesde la poule B ?
Difficile à dire, on a rencontré quelques très bonnes équipes. Celles qui m’ont paru les meilleures, par rapport à leurs performances contre nous, c’est peut être Saint-Jean-Beaulieu et Berre. L’AS Monaco III n’a, je pense, pas montré son vrai visage lorsqu’on l’a jouée. 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.