“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Rachid Ghezzal (ASM): "J'ai bien fait d'attendre"

Mis à jour le 08/09/2017 à 07:52 Publié le 08/09/2017 à 05:39
Le gaucher a déjà délivré une passe décisive pour Falcao à Metz pour une victoire 1-0.

Le gaucher a déjà délivré une passe décisive pour Falcao à Metz pour une victoire 1-0. Photo Jean-François Ottonello

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Rachid Ghezzal (ASM): "J'ai bien fait d'attendre"

Rachid Ghezzal, 25 ans, a tourné le dos à son club formateur l'Olympique Lyonnais pour s'engager libre de tout contrat avec l'AS Monaco. Un choix mûrement réfléchi...

Monaco - Lyon, le déclic

"On essaye de faire des bons matches pour se faire remarquer. ça a peut-être été le cas pour moi à ce moment-là... Mais je ne pense pas que Monaco a fait le choix de me prendre uniquement sur ce match. Le club a la réputation de rarement se tromper sur le recrutement. J'espère que ça continuera avec moi. Je donnerai tout."

Le départ de Lyon

"C'est nouveau pour moi. C'est toujours particulier de quitter son premier club. Je le découvre pour la première fois de ma carrière alors que j'avais passé toutes mes années à Lyon. C'est un sentiment très particulier. Entre l'OL et moi, nos chemins se sont séparés. Maintenant, il faut aller de l'avant."

Sa signature tardive

"J'ai connu un mercato agité. Mon premier. On m'a annoncé partout. J'ai eu l'impression de voyager sans bouger de chez moi (rires). C'est une situation compliquée à gérer. Etre en fin de contrat n'est pas si facile que ça. Dans le football actuel, les clubs ont les moyens d'acheter les joueurs s'ils le souhaitent. J'ai toujours été serein mais ce n'est pas simple. Surtout au niveau de l'entraînement. De ne pas reprendre avec un groupe et de se préparer seul, ce n'est pas évident. C'est ce qui m'a le plus gêné. Mais j'ai voulu surtout prendre le temps de faire le bon choix, car c'était très important pour la suite de ma carrière. Je voulais faire ça proprement. J'aurais pu m'engager bien plus tôt dans beaucoup de clubs. Mais j'ai bien fait d'attendre pour signer à Monaco."

L'intégration

"C'est particulier de faire la présentation alors qu'on a déjà joué (rires). Tout s'est bien passé. Il y a eu du chamboulement avec le mercato, mais les joueurs confirmés qui ont un statut important dans l'équipe nous ont bien accueillis. Le coach nous a parlé. On sait ce qu'on doit faire. On intègre une équipe et un collectif bien huilé. C'est plus facile de s'acclimater dans ces conditions."

Monaco, une évolution

"Forcément, je signe chez le champion de France et le demi-finaliste de la Ligue des champions, ce n'est pas rien. L'équipe tourne bien et ça fait pas mal de temps que ça dure. Au final, avoir la chance de rejouer la Ligue des champions, pour moi, c'est une évolution dans ma carrière et sur le plan personnel."

Les attentes du coach

"Des choses simples. Le coach a des idées fortes qu'il nous fait passer aux entraînements, dès qu'il en a l'occasion. Il a un plan de jeu qu'il veut que l'on respecte : passer par les côtés. Il demande aux excentrés de jouer plus à l'intérieur pour justement laisser le couloir aux latéraux, et ainsi alimenter les attaquants."

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.