Rubriques




Se connecter à

Qui était Rémi Mestrallet, l'ancien joueur de l'OGC Nice décédé dans un accident de voiture à 23 ans

Passé par les centres de formation de Lyon, Bordeaux et Nice, le milieu de terrain avait rejoint l'Etoile FC Fréjus/Saint-Raphaël cet été.

Elodie Antoine Publié le 13/09/2021 à 11:58, mis à jour le 13/09/2021 à 12:55
Rémi Mestrallet avait rejoint le centre de formation de l'OGC Nice en 2016. Photo OGC Nice

Quatre clubs de football endeuillés. Ce week-end, dans la nuit de samedi à dimanche, sur une route des Alpes-Maritimes, un jeune joueur est décédé tragiquement dans un accident de voiture. 

Âgé de 23 ans, Rémi Mestrallet aurait perdu le contrôle de son véhicule avant de s'encastrer dans une façade dans la commune de Contes. Les secours n'ont rien pu faire pour le sauver.

De Lyon en passant par Bordeaux

Natif de Belley, dans l'Ain, le milieu défensif a fait ses débuts à l'AS Peyrieu Brens en 2004. Quatre ans plus tard, le minot rejoint le club sportif de Belleysan pour deux saisons.

 

Direction ensuite le Football Bourg-en-Bresse Péronnas pour deux saisons également. Le 1er juin 2011, à 13 ans, c'est à l'Olympique Lyonnais que Rémi Mestrallet s'engage. Il y restera jusqu'en 2015 et rejoindra par la suite le centre de formation des Girondins de Bordeaux. Pour une saison seulement.

Une saison minée par les angines 

Dans une interview accordée à "Web Girondins" en janvier, il explique pourquoi il n'est pas resté longtemps avec les Marines et Blancs: "J'avais eu des problèmes de santé aux Girondins avec de multiples angines, je n'avais pas pu donner le meilleur de moi-même. J’avais pourtant fait une bonne partie de saison, mais les angines m’ont fatigué. J’avais 18 ans. Les Girondins ne se sont pas positionnés sur moi". 

Une saison tronquée donc, mais qui ne l'empêchera pas d'intégrer en 2016, le centre de formation de l'OGC Nice. Le club azuréen s'était déjà rapproché du joueur lors de son départ des Gones. "Lorsque j’ai quitté l’OL, Nice m’avait contacté, finalement j’avais choisi Bordeaux. Ils m'ont recontacté ensuite quand j’étais aux Girondins [...] J’ai quitté Bordeaux, je me suis fait opérer l’été et je suis arrivé dans la foulée à Nice qui m’a relancé", avait-il ajouté lors de l'entretien.

"A Nice, les portes sont fermées pour moi"

Même s'il affirme, toujours dans cette même interview, que son arrivée à Nice s'est bien passée, pour le gaillard d'1,88m, c'est la désillusion. Ambitieux et talentueux, le milieu de terrain n'intégrera jamais complètement l'effectif de Patrick Vieira.

 

"Le coach Vieira, qui avait un manque au poste de défenseur droitier, avait demandé au coach de la réserve de Nice de me faire jouer en défenseur central droit. Après, je suis repassé au milieu. Je suis assez grand, j’ai une grande envergure avec des qualités techniques et athlétiques. J’ai très bien travaillé à Nice avec de belles installations. J’ai aussi beaucoup appris au fil du temps. J’aurai aimé avoir une expérience avec les professionnels en match. Je suis resté tout le temps avec la réserve alors que je m'entraînais avec les pros", avait-il déclaré.

Avant de conclure: "Aujourd'hui, j’ai besoin d’un nouveau départ pour prendre du plaisir et continuer à évoluer dans le foot. À Nice, les portes sont fermées pour moi. Je suis obligé de l’accepter".

Évoluant avec la réserve, Rémi Mestrallet avait été appelé avec le groupe pro lors des matchs amicaux d'avant saison 2020/2021 face aux Rangers et au Celtic.

Déçu mais pas abattu, celui qui croyait en ses qualités et qui était sûr "de pouvoir jouer en Ligue 1" signera finalement à l'été 2021 à l'Etoile FC Fréjus/Saint-Raphaël en National 2. Rémy Mestrallet était la première recrue de la saison du club varois. 

Un "gros coup" pour l'Etoile, "une superbe recrue", "un joueur de qualité et polyvalent", commentaient les internautes complètement emballés par son arrivée.

 

Une étoile parmi les étoiles... Malheureusement, la vie ne lui a pas laissé le temps de faire ses preuves. 

Une sélection en Equipe de France U19

En 2017, Rémi Mestrallet intègre la sélection nationale U19. Le 22 février, il marquera même un but lors d'un match amical contre l'Italie. Rentré à la 70e, il permettait à la France juste avant la fin de la rencontre (90e), d'arracher le nul face à la sélection italienne.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.