“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Pour la 5e fois de son histoire, l'AS Monaco affrontera un club turc au Louis-II ce mardi soir

Mis à jour le 16/10/2017 à 08:13 Publié le 16/10/2017 à 00:00
Mars 1994, Youri Djorkaeff buteur lors d'une nette victoire sur Galatasaray (3-0).

Mars 1994, Youri Djorkaeff buteur lors d'une nette victoire sur Galatasaray (3-0). Photo AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Pour la 5e fois de son histoire, l'AS Monaco affrontera un club turc au Louis-II ce mardi soir

C'est la cinquième fois de son histoire que l'AS Monaco affronte un club turc au Louis-II. Galatasaray et Fenerbahçe ont déjà échangé des coups avec le club de la Principauté

Besiktas est le troisième club turc mais aussi le troisième club stambouliote à venir au Louis-II. Galatasaray, par trois fois, et Fenerbahçe ont déjà rendu visite aux Monégasques avec des fortunes diverses.

On passe en marche arrière avec un joli coup d'œil dans le rétroviseur.

1989, dure première

Premier quart de finale européen de son histoire et voilà que Monaco rêve déjà d'une demi-finale. En même temps, l'ASM a évité les épouvantails du Real Madrid et de l'AC Milan. Galatasaray n'effraie pas la bande à Wenger. Mais dans un Louis-II sans doute trop présomptueux, l'ASM s'incline sur un but rapide de Colak (20'). Diminuée, la star Glenn Hoddle débute sur le banc et remplace son compatriote Mark Hateley à la pause pour inverser la tendance. En vain. Au retour, dans un match disputé à Cologne devant 60 000 fans turcs car le stade d'Istanbul est suspendu par l'UEFA, Monaco se contentera d'un match nul (1-1, but de Weah) et voit son rêve de demi-finale s'envoler...

1994, nette et sans bavure

Troisième du dernier championnat, Monaco profite de l'affaire OM-VA et du refus du PSG de remplacer le club olympien en C1 pour s'inviter au bal. En phase de groupe, Monaco hérite du Spartak Moscou, de Barcelone et de Galatasaray. Presque cinq ans jour pour jour après le quart-de-finale malheureux de 1989, l'ASM se venge sèchement à domicile : 3-0. Le match est plié en vingt minutes et Monaco file vers le dernier carré. Enfin.

2000, inutile victoire

Avant-dernier match de poule et Monaco, dernier au coup d'envoi, doit absolument s'imposer pour croire encore à une qualification dans une poule pourtant abordable avec Sturm Graz, les Rangers et donc Galatasaray, le visiteur du soir. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Monaco part en trombe avec quatre buts en 20 minutes en première mi-temps et mène 4 à 1 à la pause. On se dit que le plus dur est fait mais la bande à Puel va se faire une énorme frayeur en seconde période puisque Jurietti puis Djetou se font expulser en moins de 4 minutes et Monaco doit jouer 30 minutes à 9 contre 11. Porato sera sauvé par deux fois par son poteau. Une victoire compliquée mais inutile puisque l'ASM terminera quand même dernier de sa poule...

2016, l'acte fondateur

Battu à l'aller à Istanbul par Fenerbahçe (1-2), Monaco n'a pas le choix dans ce match retour de troisième tour de qualification pour la Ligue des champions. Dans un 4-4-2 qui n'est pas encore l'équipe type, la bande à Jardim part très vite et mène 2 à 0 avant la vingtième minute par Germain et Falcao. A ce moment, le plus dur est fait. Mais peu de temps avant la pause, le capitaine Falcao se blesse à la cuisse et laisse sa place à Carrillo. Monaco accuse le coup et prend un but d'Emenike au retour des vestiaires. A ce moment du match, les deux équipes sont en route vers la prolongation. C'est le moment choisi par Valère Germain pour planter un doublé et envoyer son équipe en barrage. C'est le premier gros coup de la saison de l'ASM qui verra l'équipe de la Principauté se hisser en demi-finale de Ligue des champions et remporter le titre de champion de France. Pour les acteurs de cette formidable épopée, ce match retour au Louis-II contre les Turcs a été l'acteur fondateur d'une saison XXL.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.