“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

PHOTOS. C'est sous un beau soleil que les supporters sont venus assister à l'entraînement de l'ASM à La Turbie ce lundi

Mis à jour le 16/05/2017 à 08:35 Publié le 16/05/2017 à 05:17
Angelo, porte le maillot d'Abdou Diallo qui vient comme lui de Tours. Il était accompagné par ses parents Adolfo et Carine, ainsi qu'Antonio.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

PHOTOS. C'est sous un beau soleil que les supporters sont venus assister à l'entraînement de l'ASM à La Turbie ce lundi

Dans la décontraction, les remplaçants se sont entraînés normalement pendant que les titulaires étaient en soins. La séance a été ouverte au public pour le plaisir des fans présents

Ciel bleu, shorts, claquettes et sourires. Un thermomètre qui affichait plus de 25 degrés. Le temps était parfait hier au centre d'entraînement de La Turbie.

Il flottait même un petit parfum de vacances.

Plus d'une cinquantaine de supporters de l'ASM avaient fait le déplacement pour saluer les joueurs.

Devant une telle affluence, l'entraînement, qui n'était pas censé être ouvert au public a finalement accueilli les fans de Monaco.

Des Munegus d'ici et d'ailleurs encore émerveillés par la victoire 4-0 contre Lille la veille, et le titre de champion de France encore non officiel.

« C'était une raclée, lâche Angelo, 12 ans. Une soirée au top, dommage qu'on n'a pas pu fêter le titre. »

En famille, Angelo est descendu exprès de Tours pour assister au match.

Entre Monaco et lui, c'est un vrai coup de cœur. « Je les supporte depuis 2 ans. J'aime leur jeu, les joueurs et surtout l'ambiance dans cette équipe. En plus ils sont rigolos ensembles ».

Ludovic, 40 ans, a découvert pour la première fois le Louis-II dimanche.

Lui aussi est venu en famille après avoir loué un mini van samedi pour relier Tours et la Principauté. « On critique le Stade pour son affluence, mais hier (dimanche), c'était magnifique, raconte Ludovic qui restera jusqu'à demain pour assister au match face à Saint-Etienne. Je les suis dès que je peux à l'extérieur. J'étais à Angers notamment, et également en 2004, pour la finale de Ligue des Champions contre Porto ».

Monaco, c'est une boîte à souvenirs. Une madeleine de Proust peinte en rouge et blanc.

« Ça fait 20 ans que je n'étais pas venu là, se remémore avec un brin d'émotion Cédric, 37 ans, descendu exprès d'Annecy. A l'époque, il y avait encore Arsène Wenger ». Zya, 10 ans, se souviendra dans quelques années de Glik. Le géant polonais, défenseur de l'ASM, lui a dédicacé son plâtre. « Exceptionnellement je ne suis pas allée à l'école. Mais j'ai un mot d'excuses...», sourit-elle, émue d'avoir pu approcher de si près les joueurs.

Profiter du présent sans penser à l'avenir et l'éventuel mercato agité était le principal mot d'ordre. « Mbappé, je lui conseille de rester une saison de plus », insistait Angelo, avant d'être corrigé par son père Adolfo : « on ne peut pas non plus fermer les portes. On fait confiance à la direction et au staff pour bien recruter ».

L'entraînement, initialement prévu à 11h30, a débuté avec un gros quart d'heure de retard et la décontraction, ou plutôt la sérénité était palpable.

Pendant que les titulaires étaient en soins et poursuivaient leur travail de récupération, les remplaçants entamaient un toro. A l'écart, De Sanctis, Sy et Badiashile, répétaient leurs gammes dans la cage sous les ordres d'André Amitrano.

Un beau lundi au soleil...

Photo F.P.
Photo F.P.
Photo F.P.
Photo F.P.
Photo F.P.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.