“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

"Paris est favori"... Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Leonardo Jardim avant Monaco-PSG

Mis à jour le 29/11/2019 à 13:43 Publié le 29/11/2019 à 13:22
L'entraîneur monégasque Leonardo Jardim.

L'entraîneur monégasque Leonardo Jardim. Photo C. D

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

"Paris est favori"... Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Leonardo Jardim avant Monaco-PSG

"On est en retard dans nos objectifs", a lâché d’entrée Leonardo Jardim lors de sa conférence de presse ce vendredi. A 48 heures de recevoir le PSG pour ce choc de Ligue 1, le coach portugais a fait le point sur le niveau de son équipe et sur l’écart, immense, qui s’est creusé entre l’ASM et le PSG depuis le sacre princier de 2017.

Match à part contre une équipe qui ne fait pas partie du championnat?

Le football est un sport de passion, tout le monde peut battre tout le monde. On est face à un adversaire qui est très favori, on va essayer de le contrarier, de mettre à mal son statut de favori.

C’est la meilleure équipe de France depuis 7/8 ans sauf l’année où on a réussi à gagner le championnat.

En dehors de ça, le PSG se promène, et c’est le cas aussi cette année.

"Notre projet est différent"

Trop dur de concurrencer le PSG?

Regardez les joueurs que l’on a perdu récemment… et regardez combien de titulaires ont quitté le PSG. Ils ont même rajouté des titulaires.

C’est pour ça que ça reste la meilleure équipe française et une équipe qui compte en Europe.

Notre projet est différent, on ne doit pas regarder les voisins, chacun a sa réalité.

La réalité de Monaco est simple: une bonne attaque et une mauvaise défense

C’est toujours important de marquer des buts mais je ne pensais pas qu’on en prendrait autant. Il faut essayer d’en prendre moins, on travaille sur ça.

Est-ce que nos soucis défensifs rendent fébriles nos attaquants? Slimani c’est un bon garçon, je voulais qu’il reste concentré, c’est ce que je lui ai reproché à Bordeaux. On doit être moins anxieux quand ça ne fonctionne pas comme on le souhaite.

Slimani sera suspendu contre Paris, mais les joueurs qui seront amenés à le remplacer seront prêts.

Ça peut être Augustin, Keita Baldé ou encore Onyekuru qui est habitué à jouer des gros matches quand il était en Turquie avec Galatasaray.

"on a besoin de stabilité avant tout"

Un retour à une défense à 4 est-il possible ?

Tout est possible, on a besoin de stabilité avant tout.

A Saint-Etienne et à Bordeaux, on a perdu mais ça n’a rien à voir avec la structure car on prend des buts sur phases arrêtées. On doit juste être plus concentré, plus attentif.

Utiliser le jeune Zagre? Il a un immense potentiel mais aujourd’hui il n’est pas prêt pour le lancer dans le grand bain. On doit se montrer responsable dans sa progression. Pour le moment, il joue avec les U18 en équipe de France, il jouait en réserve avec le PSG l’an dernier, il s’adapte. On verra sans doute en fin de saison.

Il ne faut pas lancer les jeunes trop tôt, ce n’est rendre service à personne.

Et faire jouer les joueurs à leurs postes ?

Gil Dias et Gelson Martins ne sont pas latéraux mais on a déjà essayé Ballo-Touré et Aguilar et ça n’a pas marché. On a gagné des matches avec eux et on en a perdu sans eux.

Quand l’équipe ne marche pas, ce sont toujours ceux qui ne jouent pas qui sont les solutions, ce n’est pas aussi facile que ça.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.