“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

"On n’est pas une bonne équipe": L'entraîneur de l'OGC Nice, Adrian Ursea, fait le point avant la rencontre face à Nîmes

Mis à jour le 01/03/2021 à 16:59 Publié le 01/03/2021 à 15:22
Adrian Ursea préfère rester sur ses gardes avant d'affronter les Nîmois.

Adrian Ursea préfère rester sur ses gardes avant d'affronter les Nîmois. Photo Frantz Bouton

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

"On n’est pas une bonne équipe": L'entraîneur de l'OGC Nice, Adrian Ursea, fait le point avant la rencontre face à Nîmes

A deux jours de la réception de Nîmes (ce mercredi, 19 heures), Adrian Ursea s’est présenté face aux journalistes. Malgré la victoire à Rennes, il n’a pas ménagé ses joueurs avant ce match capital pour la suite.

Adrian, où en sont les blessés?
A part Danilo, les trois (Atal, Dolberg, Lotomba) reviennent et postulent à une place dans le groupe. Ils se sont entraînés ce week-end, n’étaient pas en vacances. Ils devaient parfaire leur condition. Kasper, c’est positif, mais il ne pourra pas jouer 90 minutes. Ce sont des bonnes nouvelles, on sera moins limité dans les changements.

Face à Nîmes, il faut enchaîner, enfin…
J’espère. J’attends une réponse du groupe. Il me tarde de voir ça. On a connu pas mal de déconvenues après des louanges. Mais on ne faisait qu’une bonne mi-temps par ci par là. Mais ça n’était couronné de rien. Le match de Rennes est derrière nous. Je me méfie de Nîmes. Je ne veux plus entendre qu’on est une bonne équipe, on est même une mauvaise équipe. On était 16e avant Rennes.

C’est le message adressé à votre groupe…
Il faut arrêter de dire qu’on est bon, on n’a aucune qualité. Les louanges ne sont pas propices au dépassement de soi. Elles ramollissent. Le seul endroit où on peut montrer qu’on est bon, c’est sur le terrain. Qu’ils le montrent et qu’ils me contredisent.

Avez-vous durci le ton dans le vestiaire?
Je ne sais pas, mais les joueurs doivent prendre conscience de la situation. On n’est pas du tout sorti d’affaire. On est encore dans la difficulté. J’aimerais bien que les joueurs soient vexés. On leur prête des qualités, qu’ils les montrent contre Nîmes…

 
 
 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.