“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

On espère fêter un titre ensemble

Mis à jour le 17/11/2017 à 05:31 Publié le 17/11/2017 à 05:31

On espère fêter un titre ensemble

Quelles ambitions pour l'ASM cette saison ?

Quelles ambitions pour l'ASM cette saison ? Un supporter a mis les pieds dans le plat en s'interrogeant sur l'implication du club s'il venait à être reversé en Europa League. « Si par malheur on était en Europa League, on la joue à bloc ? » Vadim Vasilyev est clair : « On joue toujours à fond avec l'objectif d'aller le plus loin possible. »

Christophe Josse de rappeler alors que Falcao, vainqueur de la compétition avec Porto (2011) et l'Atletico Madrid (2012) était le plus à même de répondre sur la motivation des joueurs. Et l'attaquant a été tout aussi clair : ne parlons pas de malheur, la qualif' pour les huitièmes de finale de Ligue des Champions est encore possible. « Gagner une compétition européenne, c'est magnifique. Mais on ne pense pas à l'Europa League, on a encore une chance de se qualifier pour la Ligue des Champions et j'espère que vous viendrez nous soutenir contre Leipzig (lire ci-dessous). On est en vie mathématiquement et tous les joueurs y croient. »

« Avec un effectif jeune et inexpérimenté, pourrez-vous jouer toutes les compétitions européennes et nationales à fond ? », relance alors un petit garçon. « C'est parfois difficile car on joue tous les trois jours mais on joue tout à fond, martèle Jardim, concédant avoir délaissé la coupe de France la saison dernière. Pas cette année selon Falcao : « On espère fêter un titre ensemble comme la saison dernière. »

Et pour cela, les fans auront leur importance, d'où le coup de gueule de Jean-Paul Chaude, président du Club des supporters (CSM). « J'ai été énormément choqué par la demi-finale de la coupe de Ligue l'année dernière. Nos joueurs se sont qualifiés devant à peine 2 000 spectateurs et ils avaient presque l'air déçus, sortant têtes basses du terrain. Et ça, on est tous responsables ! Si on veut garder des joueurs, il faut remplir le stade ! »

Invité à décrire l'évolution sportive du club en tant que vice-capitaine et témoin de l'histoire moderne de l'ASM, Raggi a ensuite été dithyrambique envers sa direction. « Quand je vois tous les joueurs de Monaco partis dans des grands clubs depuis que je suis ici, ça veut dire que le club a fait un travail formidable. Cette année, on a une équipe costaud. Un mix entre les vieux et les petits qui marche très bien pour le moment puisqu'on est deuxièmes et on peut faire de très bonnes choses en championnat. »

« Quand on a la chance d'avoir débloqué son compteur titre en gagnant la Ligue 1, on n'a pas envie d'aller chercher la Champions League ? Ce n'est pas 500 personnes mais 50 000 que vous auriez sur le port de Monaco », a rebondi un supporter de l'ASM… des Bouches-du-Rhône.

« C'est notre rêve mais ce n'est pas simple », avoue Vasilyev. Finaliste 2004 de la coupe aux grandes oreilles avec Monaco, puis vainqueur avec Barcelone, l'ambassadeur Ludovic Giuly complète : « C'est compliqué à gagner. Ils ont fait le maximum l'année dernière et il y aura encore de belles épopées. Un jour on va la gagner, c'est sur et certain. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.