“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"On a fini à l'énergie": les réactions après le match Allemagne - France

Mis à jour le 07/09/2018 à 06:20 Publié le 06/09/2018 à 23:30
A Munich, jeudi soir, Pavard et Mbappé ont étrenné la deuxième étoile des Bleus en décrochant un bon point.

A Munich, jeudi soir, Pavard et Mbappé ont étrenné la deuxième étoile des Bleus en décrochant un bon point. EPA/MAXPPP

"On a fini à l'énergie": les réactions après le match Allemagne - France

Les Bleus de Didier Deschamps affrontaient l'Allemagne ce jeudi 6 septembre à Munich pour la Ligue des Nations. Un match de reprise, et ça s'est senti.

>> LIRE AUSSI. Le match, la stat... Ce qu'il faut retenir du nul (0-0) de l'Equipe de France en Allemagne

Didier Deschamps

L’équipe de France s’est surtout signalée par sa solidarité et sa solidité…
"C’est notre base. Cela a fait notre force et ça doit continuer. Heureusement qu’elle s’est exprimée ce soir car cela a été plus laborieux en deuxième période face à des Allemands qui ont poussé. On a fini à l’énergie. Il faudra faire mieux mais il faut aussi tenir compte que c’était un match de rentrée et que la plupart des joueurs ont repris il y a trois semaines. Ils n’étaient pas au mieux de leur forme. On n’a pas trop eu le temps de préparer ce match. On a donc fait ce qu’on sait faire. Avec un déchet technique plus important et lié à une condition physique un peu aléatoire. Mais l’Allemagne s’est aussi montrée plus prudente, en mettant de la densité. Je sais qu’on devient gourmand mais un résultat nul en Allemagne, c’est un bon résultat pour nous."

Ce rassemblement constitue-t-il davantage une parenthèse qu’une véritable base de travail?
"Je l’ai déjà dit, au rassemblement prochain, il y aura un peu plus d’un mois de compétitions et la reprise des Coupes d’Europe aura eu lieu. Donc les joueurs seront tous mieux. Là, c’est le match de rentrée. Il y a aussi le premier match devant notre public depuis notre titre, dimanche, face aux Pays-Bas. Même si on est dans la compétition et qu’il y a l’envie de décrocher le meilleur résultat possible. Après, il y a un contexte particulier pour nous. Il faut l’assumer sans se chercher d’excuses. Psychologiquement ce n’est jamais évident mais on y était. C’était un match plutôt agréable, malgré le déchet et l’absence de but. On voit le côté positif: on a été solide et on n’a pas encaissé de but. On n’a pas été efficace sur les cinq ou six occasions procurées. Mais les Allemands non plus."

Qu’avez-vous pensé de la prestation d’Alphonse Areola?
"Je suis très content pour lui. C’était sa première sélection et il a été dans la lignée de ce qu’il fait avec son club. J’ai toujours eu cette confiance en lui même s’il a un rôle de troisième gardien. L’opportunité s’est présentée à lui et il l’a saisi avec calme et sérénité. Je suis fier de ce qu’il a fait."

Peut-on s’attendre à un turn-over face aux Pays-Bas?
"On verra dans trois jours, je n’ai pas décidé. Turn-over, pas turn-over, tout est possible. Sachant que ça sera le premier match devant notre public. Je peux tout faire. Comme changé trois ou quatre joueurs. Il me faudra tous les éléments sur le plan athlétique pour ne pas prendre de risques avec le moindre joueur."

Joachim Löw (sélectionneur de l’Allemagne)

"C’était un match marqué par les éléments tactiques sur des longues périodes. On était conscient que ce match était placé sous une étoile particulière et que la Mannschaft devait montrer une autre face, ce qu’elle a fait. On a été très bien organisé tout le match. On n’a jamais concédé une situation de contre des Français et on sait que c’est leur grande force. A ce moment de la saison, chaque joueur est allé au-delà de sa limite et a relevé le défi, notamment sur les uns contres uns. On a eu plusieurs bonnes actions et on n’aura jamais plus autant d’occasions contre le Champion du monde. Mais on est tombé sur un superbe gardien. Je suis très content en ce qui concerne la mentalité de mon équipe. On savait qu’on allait faire face à Kylian Mbappé sur le côté droit et qu’Ousmane Dembélé risquait de rentrer. Et avec ses latéraux, la France dispose d’une énorme force sur les côtés. C’était donc une bonne solution de jouer avec une ligne de quatre très stable en défense afin que les joueurs de devant aient une certaine sécurité."


La suite du direct