“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Olivier Giroud à Monaco: "Pas de regret" pour l'Euro "parce que ça s'est joué à rien"

Mis à jour le 27/07/2016 à 05:19 Publié le 27/07/2016 à 05:19
Le Gunner a partagé de vrais moments de complicité hier.

Le Gunner a partagé de vrais moments de complicité hier. Michael Alesi

Olivier Giroud à Monaco: "Pas de regret" pour l'Euro "parce que ça s'est joué à rien"

L'attaquant a rencontré des enfants opérés, hier à Monaco. De bonnes ondes dans le prolongement d'un Euro « sans regrets » qui a redoré l'image des Bleus

Il n’était pas là pour parler du cuir mais pour apaiser les cœurs. Ambassadeur depuis 2014 du Monaco Collectif Humanitaire, chaîne de solidarité destinée à offrir une seconde vie à des enfants issus de pays en développement par le biais d’opérations cardiaques, Olivier Giroud a fait scintiller bien des sourires, hier au centre cardio-thoracique de Monaco. Venu saluer le succès de l’opération de la petite Fanta – 300e opération en 8 ans! –, l’attaquant des Bleus a communié avec ces enfants et leurs familles d’accueil durant un très long moment.Entre deux dédicaces et photos avec ses protégés, il est revenu sur l’épilogue cruel de l’Euro et la vague terroriste qui sévit depuis en France.

Après la défaite, vous vous étiez raccrochés, comme d’autres joueurs, au positif et à la ferveur autour de l’équipe de France. Qu’en est-il depuis? La défaite est-elle digérée?
Oui, c’est digéré depuis un moment. Dès le lendemain, même si la semaine qui a suivi a été difficile, j’avais envie de passer à autre chose. C’est sûr que la cicatrice restera à jamais comme je le dis à beaucoup de mes proches mais je suis avant tout fier de ce qu’on a réalisé au travers des commentaires de chaque personne que je peux croiser dans la rue ou qui m’envoie des textos. J’ai vraiment le sentiment d’avoir tout donné.

Il n’y a pas de place pour les regrets?
Non parce que ça s’est joué à rien. 

Après avoir passé autant de temps entre vous, y a-t-il eu un besoin de communiquer pour les joueurs de l’équipe de France dans les jours qui ont suivi?
Oui bien sûr. On a créé un groupe sur Whatsapp avec ceux avec qui j’accroche le plus. On est huit et on se donne des nouvelles. On s’est dit qu’on se manquait parce qu’on avait vécu une expérience extraordinaire, unique, et qu’on aimerait se revoir le plus vite possible.

Vous passez des vacances sereines?
Oui, maintenant c’est vacances, repos et famille.

Vous avez apporté votre soutien aux victimes des attentats de Nice sur les réseaux sociaux, une nouvelle attaque vient d’avoir lieu près de Rouen [il l’apprend]. Comment vivez-vous tout ça?
Je me fais un peu de souci pour le monde dans lequel on vit pour nos enfants, ça fait réfléchir et ça commence à faire beaucoup. J’aimerais qu’on revienne à un peu plus de sérénité.C’est facile à dire mais tellement dur à réaliser. On a envie de vivre dans un monde meilleur avec une paix pour chacun.

Retrouver l’esprit qui régnait autour de l’Euro…
Exactement.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct