"Nos attaquants doivent être plus égoïstes"... l’entraîneur de l’AS Monaco Philippe Clement analyse les soucis offensifs de son équipe

Battue par Ferencvaros en Ligue Europa jeudi soir au Louis-II (0-1), l’ASM se rend à Reims, ce dimanche à 13h (8e journée de Ligue 1). Dans la Marne, les Monégasques vont tenter de se relancer avant la trêve internationale. Philippe Clement s’est présenté en conférence de presse de veille de match, ce samedi à La Turbie. Il a notamment livré son ressenti sur le manque d’efficacité de ses hommes. Morceaux choisis.

C.R. Publié le 17/09/2022 à 17:42, mis à jour le 17/09/2022 à 17:30
Philippe Clement aimerait voir ses joueurs moins altruistes face au but. Le technicien monégasque trouve qu’ils tergiversent un peu trop. Photo: Jean-François Ottonello

Sur la remise en cause du 3-4-3 au vu des soucis dans l’animation…

"Ce n’est pas seulement une question d’animation. Contre Ferencvaros, notre rythme de jeu était top bas en première mi-temps. C’était mieux en seconde puisqu’on a dominé. Vos questions auraient été différentes avant leur but. On a été beaucoup de fois dans leur surface après la pause. On a posé des problèmes à cette équipe. On peut dire qu’on a été cinq fois tout seul face au but. Y arriver n’est facile pour aucun club. Ils ont survécu à ces moments-là. Ils ont gagné grâce à une transition et un ballon contré deux fois. C’est dur de perdre ces trois points."

Sur les progrès à entreprendre

"On doit mieux tirer au but et gérer la dernière place avec plus de qualité. Il faut bouger ensemble pour trouver des espaces les uns pour les autres. Il ne faut pas toujours courir d’un point à un autre. Ce serait trop facile de défendre pour l’adversaire. C’est le cas aussi si l’attaquant de pointe ne bouge pas ou reste derrière les défenseurs. On peut également mieux combiner avec les milieux et les pistons."

 

Sur les soucis à la finition

"Il faut s’entraîner et avoir confiance en nous. Il n’existe pas d’élixir pour marquer des buts. Sinon, il coûterait cher (sourire). Il faut aussi que nos attaquants soient plus égoïstes. Les joueurs sont parfois trop collectifs dans le dernier geste. Quand tu as la chance de finir une action, tu dois le faire. On a eu aussi beaucoup de grands matchs et peu de temps entre pour travailler nos automatismes. On progresse mais il nous faut du temps. Peut-être que certains joueurs manquent de fraîcheur également. Nous sommes l’équipe qui a joué le plus de matchs en France cette saison."

Akliouche n’est pas loin de connaître sa première titularisation en Ligue 1

Sur le match à Reims

"On devra faire le travail. J’ai vu leurs matchs contre Lyon et Lens, deux équipes qui jouent vers l’avant. Elles ont eu des difficultés pour percer le mur rémois. On ne se créera pas facilement des occasions. C’est certain."

 

Sur la possibilité de repasser en 4-4-2 pour relancer Ben Yedder?

"Wissam n’a pas beaucoup marqué ces dernières semaines mais il a déjà connu de telles périodes par le passé. Et l’équipe jouait en 4-4-2… Ce n’est pas comme s’il n’avait pas eu d’occasions. Quand Wissam a deux opportunités, il met généralement au moins un but. Il n’affiche pas 50% de réussite en ce moment mais ça peut vite changer. Il a des automatismes avec Kevin mais Kevin est blessé actuellement. Il doit créer de nouvelles relations avec les autres."

Sur une première titularisation de Maghnes Akliouche?

"Il n’en est pas loin. Je suis certain qu’il va débuter un match dans les prochaines semaines. Il a grandi récemment et c’est grâce à ça qu’il est entré en jeu à Paris ou contre Ferencvaros. L’année passée, il était comme ça (il montre son petit doigt). Il a pris du poids depuis. Dans les duels, il est plus actif et costaud. Auparavant, c’était un bon joueur avec le ballon mais il ne faisait pas assez sans. Il a compris ces choses-là aujourd’hui. Il est concentré et engagé. Il travaille bien chaque jour. Il doit prendre étape par étape mais s’il garde cet état d’esprit, je suis certain qu’il deviendra un grand joueur de Monaco."

Sur les absents pour le match

"Kevin (Volland) et Guillermo (Maripan) sont indisponibles. Pour le reste, quelques joueurs ont des bobos. Ils seront dans le groupe, je comptais en faire débuter certains, mais j’ai encore des incertitudes à leur sujet. Je n’en dirai pas plus. Je ne veux pas que les adversaires sachent où ils ont mal."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.