“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Moutinho paie sa galette

Mis à jour le 18/01/2016 à 08:12 Publié le 18/01/2016 à 08:08
Le maestro portugais félicité par les siens.

Le maestro portugais félicité par les siens. (Photo PQR/Ouest-France)

Moutinho paie sa galette

Le Portugais, transparent en première période, a décoincé la rencontre par la suite, grâce à une passe décisive et un merveilleux coup franc direct. Merci qui ?

Le Portugais, transparent en première période, a décoincé la rencontre par la suite, grâce à une passe décisive et un merveilleux coup franc direct. Merci qui ?

  • SUBASIC : le genre de match qui vous donne des frayeurs. Pour s’en sortir, le Croate a été bien concentré sur les centres de Jouffre (20e). Vigilant encore sur une reprise de 30 m de Jeannot au premier poteau, il s’est couché parfaitement (25e). Comme sur le tir de Jouffre (45e). Passée la première mi-temps, il n’a pas eu grand-chose à faire.
  • RAGGI : il a souffert mais a bien tenu dans l’ensemble. Il s’est même amusé par moments à déborder et centrer depuis son couloir. Pour personne, souvent. Le jeu lorientais penchait clairement de l’autre côté. A retrouvé l’axe de la défense quand Toulalan est sorti blessé (68e).
  • TOULALAN : vendredi, il s’était entraîné à la carte pour ménager son corps. Sur le synthétique du Moustoir, Jardim avait décidé de le positionner dans l’axe de la défense. Le capitaine monégasque, qui a dégagé de nombreux ballons dangereux, a malheureusement quitté ses partenaires, blessé à l’adducteur gauche. Remplacé par Pasalic (68e) dans le coup et auteur d’une bonne frappe cadrée...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct