“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Mouez Hassen présente ses excuses après sa "réaction regrettable" lors de Tunisie-Ghana

Mis à jour le 09/07/2019 à 22:51 Publié le 09/07/2019 à 22:49
Mouez Hassen.

Mouez Hassen. Photo Sébastien Botella

Mouez Hassen présente ses excuses après sa "réaction regrettable" lors de Tunisie-Ghana

Le gardien de la Tunisie, Mouez Hassen dont le contrat avec l'OGC Nice a pris fin le 30 juin - a présenté ses excuses sur les réseaux sociaux après sa réaction mardi au moment d'être remplacé avant les tirs au but lors du quart contre le Ghana (1-1, 5-4, t.a.b).

Mouez Hassen, furieux d'avoir été remplacé la veille juste avant la séance de tirs au but victorieuse des Aigles de Carthage, s'est repenti, mardi, pour sa "réaction regrettable" sur Twitter.

"Je tiens à revenir sur l'incident d'hier et je commencerai tout d'abord à présenter mes excuses à mon coach, mes coéquipiers ainsi qu'à tous les supporters de l'équipe nationale", écrit Hassen, mettant sa "réaction regrettable" sous le coup de la "pression de la patrie".

Après avoir manifesté son refus de quitter le terrain à grand renfort de non du doigt, le gardien de Nice a bien failli rentrer directement au vestiaire quand Alain Giresse a demandé son remplacement par Farouk Ben Mustapha dans les buts tunisiens pour la séance de tirs au but face au Ghana (1-1, 5-4 t.a.b) en huitièmes de finale. Des gestes d'humeur sans conséquence puisque son remplaçant a arrêté un tir ghanéen décisif et propulsé la Tunisie en quarts.

"(Je) m'engage à avoir une attitude positive et un esprit de cohésion pour le reste de mon parcours avec les Aigles de Carthage", promet le gardien de 24 ans à moins de 48h du quart de finale face à Madagascar.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.